Tolcha – « Gestalt »

Gestalt[Album]
09/10/2006
(Meta Polyp/Groove Attack)

Arrive-t-on à écouter un disque d’une oreille neuve, pour ce qu’il est, sans vouloir inconsciemment le rattacher à son contexte géographique, culturel, générationnel? Oui, je me pose de grandes questions parfois. C’est surtout que je me demande ce que je penserais objectivement de Tolcha si je n’avais déjà écouté en long en large et en travers la scène electro-dub-hop venue d’outre-rhin (Sofa Surfers, Kruder & Dorfmeister, Stereotyp, etc.)? D’un côté, je le trouve plutôt pas mal gaulé ce « Gestalt », il m’est presque familier à vrai dire… Et d’un autre, il a beau être pas mal, il ne me fera clairement jamais oublier l’énormissime « Encounters » des Sofa Surfers ni même son quasi-jumeau « Product », premier album solo de Markus Kienzl des Surfers… Alors quoi?

Ces Allemands ne déméritent pourtant pas non plus. On a même droit à quelques très bons passages (« Damage », « Ikarus », « Blessed »…). Bien sûr, ce mélange d’électro-dub, de dancehall, de downtempo et de hip hop est loin d’être inédit, surtout dans la région (voir les sorties des labels Klein et G-Stone). Outre les Sofa Surfers, on peut aussi parfois penser à Roots Manuva (« Rising Tides »), à Tricky (« Crushed Ice »), ou à leurs compatriotes de Rhythm & Sound (« Bild Zeit »). Des références certes flatteuses mais peut-être un peu encombrantes à la longue, vu que les Berlinois ne dépassent jamais vraiment leurs maîtres

Plusieurs invités viennent par ailleurs ajouter leur patte à ce premier album, dont Maxx (rappeur de feu-The Goats, ça ne nous rajeunit pas!!), Ras T-Weed (des Rockers Hi-Fi, ça non plus…) ou Sasha Perera du groupe Jahcoozi (sur le label Kitty Yo). Mais celui qui tire finalement le mieux son épingle du jeu reste sans conteste le rappeur d’origine polonaise RQM, déjà croisé aux côtés du français Kwal en featuring sur le deuxième album solo de I-Wolf, autre membre des Sofa Surfers

RQM intervient ici sur quatre titres (« The World Is A Ghetto », « Rising Tides », « Fokus » et « Crushed Ice ») qu’on retiendra sans problème comme les meilleurs de l’album (un hasard?). Son flow rocailleux rappelle Oddatteee, voire Dälek ou Sensational en plus abordables, et apporte donc aux instrumentaux de Tolcha une touche groovy et oppressante à la fois qui leur va à ravir, mais qui renforce d’autant plus le parallèle avec le « Encounters » des Sofa Surfers puisque les trois noms suscités y sont présents. C’est à tourner en bourrique!

Bon, si on résume bien, cet album de Tolcha n’est pas foncièrement mauvais (il est tout au plus inégal) mais il donne surtout envie d’en savoir plus sur les travaux perso de RQM, voire de se replonger dans les trois excellents premiers albums de Sofa Surfers (oubliez le quatrième qui se prend pour un mauvais Ben Harper). Le problème, c’est que je ne suis pas absolument sûr que ce fût son objectif de départ… Ou alors ces garçons sont la générosité même

Ecoutez un extrait ici

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
  • Achat sur ITunes
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire