Thursday – « Kill The House Lights »

Kill The House Lights[Album]
30/10/2007
(Victory/Pias)

Qu’on l’aime ou non, qu’on s’en soit peut-être fatigué avec le temps ou pas, on ne pourra jamais enlever à Thursday l’impact qu’il a eu sur la scène émo ainsi que sur toute une palanquée de groupes, et cela dés son premier album. Quand beaucoup de combos laissent totalement indifférents par un manque d’originalité flagrant, le quintet du New Jersey a, lui, toujours essayé d’avancer, d’innover et cela, que ses disques soient estampillés Victory ou Island. Comme tous les passages de l’indépendant à une major, celui-ci aura fait grand bruit mais n’aura en aucun cas changé la musique, ni les relations très fortes entre le groupe et le label qui l’a fait éclore. « Kill The House Lights » arrive donc comme un retour à l’envoyeur…ou comme un point final au contrat. C’est selon

Quoi qu’il en soit, ce sont plus que des miettes que Thursday donne à Victory l’occasion de sortir, « Kill The House Lights » s’affichant comme un indispensable, au même titre que le reste de la discographie. À la fois CD et DVD, ce nouveau disque vient donc la compléter. Totalement inédit dans le son comme dans l’image, il revient sur les dix ans de carrière du groupe. En effet, la partie vidéo, la plus intéressante ici, y revient par le biais d’interviews, de prises live, d’images volées en backstage, et de quelques bonus venant donner à ce DVD un goût officiel qui comblera les fans de la première heure. Quant à lui, le CD aligne une douzaine de live (« Signals Over The Air », « Steps Ascending ») et b-sides auxquels beaucoup n’auront jamais jeté une oreille, mais aussi quelques inédits (« Ladies And Gentlemen: My Brother, The Failure », « Voices On a String », les excellents « Dead Songs » et « A Sketch For Time’s Arrow »). Et la qualité de l’ensemble nous amène clairement à nous interroger sur les raisons qui auront poussé Thursday à ne pas mettre ces titres rares au tracklisting d’un de leurs opus tant ils sont loin de faire figure de vilains petits canards (« The Roar Of Far Off Black Jets », « Paris In Flames », « Wind Up »)

En attendant un nouvel album qui sortira sur on ne sait quel label, « Kill The House Lights » comble luxueusement l’attente, et nous ressert une louche de ce hardcore à la fois profond et progressif, intense et mélodique. Souvent apparenté à tort à une scène adolescente, Thursday prouve une fois de plus qu’il est au-dessus du lot, et que peu de ses concurrents auront finalement eu assez d’inspiration pour les rayer de la carte. Que l’aventure continue..

Ecoutez un extrait iciVoir un extrait du DVD

Achetez sur :

  • Achat sur Fnac
  • Achat sur Amazon
  • Achat sur ITunes
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire