Three Second Kiss – « Tastyville »

tsk180Album
(Africantape)
05/11/2012
Math rock

Devenu maitre avec le temps d’un math rock brut, angulaire, et des plus inspirés, Three Second Kiss revient discrètement, en bon coureur de fond qu’il est, avec un sixième album qui ne manquera pas de surprendre ses fidèles de longue date. Non pas que la remise en question soit totale, juste que le combo de Bologne a semble t-il voulu varier les plaisirs. Ainsi, tout en conservant son énergie, son originalité, et son intelligente complexité, le trio change la donne, innove, et s’offre quelques détours risqués, car à double tranchant: en lieu et place du minimalisme spontané qui sautait jadis au cou, les italiens ont cette fois opté pour une instrumentation enrichie (d’un synthé notamment), des mélodies pop décomplexées offrant plus de rondeur aux compositions, de toutes autres ambiances aussi. Du coup, ne venez plus chercher dans Three Second Kiss un pendant européen des légendaires Shellac, peut être aussi parce que le groupe a enregistré seul, sans l’aide habituelle de producteurs enclins à renforcer l’affiliation. Pas un mal tant il avait sûrement tout à gagner en coupant le cordon. Mais une fois passé l’effet de surprise, comme les premières écoutes à tenter de comprendre quelle mouche les avait piqués, à peser les bienfaits de varier à ce point les plaisirs, ce courageux « Tastyville » se reprend systématiquement dans la figure son cruel manque de relief. Certes, Three Second Kiss maitrise son sujet aussi bien que ses instruments, mais chacun des titres, trop plat, possède toutes les difficultés à tenir ses promesses. Du coup, on a beau trouver le train confortable et beau, on reste à quai.

itunes16

En écoute intégrale


À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire