Themselves – « The No Music »

The No Music[Album]
01/09/2002
(Anticon/Chronowax)

Depuis qu’Anticon squatte les ferveurs des adeptes de hip hop avant gardiste, Dose One n’a jamais cessé d’hanter vos tympans. Après un premier album de Them, divers albums solo, Clouddead, Subtle et de nombreux featurings sur les récents albums de TTC ou Fog, le colosse à la voix nasillarde revient sous les feux de la rampe avec ce nouvel opus de Them, désormais appelé Themselves, ou il est accompagné de son fidèle producteur Jel

Arrivant à point nommé au sein de cette rentrée discographique, cette nouvelle production de fourmi n’est autre qu’un incontournable monument. « Mouthful » nous met directement dans l’ambiance avec ce beat percutant, sa basse groovie et le flow de Dose One paraissant pour une fois quasi normal. L’album s’oriente ensuite vers la pop avec « Good People Check » aux nappes de synthé mélancoliques et au flow de Dose One se faisant plus mélodique et chantant qu’à l’accoutumée. Le tempo se ralentit ensuite avec « Poison Pit » au sample hypnotisant, au beat lourd et au flow posé contrastant avec « Live Tap » au rythme survitaminé à tel point que l’on se demande comment les lyrics peuvent suivre. Une véritable prouesse de Mc. « Only Child Explosion » penche plus vers l’electronica avec sa ligne de basse saturée et son chant possédé laissant place à mi-track à une sorte de post rock-chanson, véritable repos auditif qui peut s’avérer nécéssaire après un tel déluge sonore qui reprend d’emblée des influences rock sur « Paging Dr Doom Or Gun » ou Dose One nous fait redécouvrir son flow de crooner comme on avait pu l’adorer sur son featuring avec TTC. « Dark Side Demo » ajoute, lui, une page de plus au catalogue avec son orientation old school revivifiante. Ce « The No Music » se termine sur « Hat In The Wind » à mi chemin entre hip hop et rock après que « You Devil You » et « Out In The Open » nous déstabilisent de leurs ambiances et styles indéscriptibles

Sans le savoir, en acquérant cette nouvelle production, vous tiendrez dans les mains une pièce indispensable, future référence dans l’évolution de la musique en général. Dose One semble avoir définitivement trouvé un concepteur idéal en la personne de Jel et ne se gêne pas de le prouver à chaque seconde de ce disque trop rare. « The No Music » est tout simplement un opus incontournable voir indétrônable

Ecoutez un extrait sur le site anticon

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire