Themselves – « CrownsDown & Company »

them180Album
(Anticon)
21/09/2010
Hip hop progressif

Le retour de Themselves, projet de Jel et Dose One qui avait contribué à lancer Anticon sur de bons rails, était donc bien orchestré en trois volets échelonnés dans le temps: d’abord une mixtape en guise de mise en bouche convaincante (« theFREEHoudini »), un album peu de temps après pour officialiser la chose (« CrownsDown« ), puis ce « CrownsDown & Company », ultime salve de remixes pour mettre un point final à la trilogie. Si l’original s’appliquait clairement à mêler influences de jeunesse – celles du Golden Age notamment – et réflexes expérimentaux de toujours, cet album souligne plus nettement le côté progressif des productions du duo. Et le choix des remixeurs n’y est certainement pas pour rien quand on sait que ce sont des visionnaires aussi chevronnés que Dalek, Buck 65, ou Baths qui se sont collés à l’exercice avec, chacun, beaucoup de conviction. Après que Jel et Dose One affichent eux-mêmes la couleur dès l’entame du disque (« Back II Burn »), Dalek enfonce littéralement le clou en recouvrant « Oversleeping » d’une épaisse, sombre et grinçante couche indus, avant que Buck 65 préfère aseptiser « Themark » pour mieux le rendre plus punk ensuite. Bizarrement, ce sont surtout les artistes n’appartenant pas – ou plus – au catalogue Anticon qui offrent le plus de fraicheur à Themselves. Une remarque qui se vérifie par exemple à l’écoute du travail effectué par Lazersword sur un « You Ain’t It » soudainement plus glitch hop, comme par les contributions réussies car efficaces, mais quelques peu gentillettes d’Alias (« Gangster Of Belief »), 13 & God (« Daxstrong »), Odd Nosdam (« Skinning The Drum ») et Baths (« Deadcatclear II »). Certaines exceptions feront pourtant parler d’elles, comme ce « Gold Teeth Will Roll » ici fortement renforcé par le groove massif amené par Bracken qui en fait un des grands moments de cet album conclu sur « Antarctica », un poil passable, que les fans apprécieront néanmoins. Tout comme l’intégralité de ce « CrownsDown & Company » qui, de toute façon, ne court pas les rues…

Album également disponible avec un livre de coloriage sur le site du label.

À lire ou écouter également:

, , ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire