Thee More Shallows – « Book Of Bad Breaks »

Book Of Bad Breaks[Album]
23/04/2007
(Anticon/Differ Ant)

Thee More Shallows est un trio totalement obsédé: Dee Kesler (chant/guitare) a passé la totalité de sa vie à penser musique, au point que, encore aujourd’hui, l’homme peut paraître distant et un peu simplet pour qui le croise. Ses deux compères, tous deux batteurs et multi instrumentistes, ne sont pas mieux lotis: Chavo Fraser tape tous les matins sur un bout de bois jusqu’à ce que son esprit soit totalement éveillé, avant même de boire la moindre goutte de café, et Jason Gonzales passe des nuits entières à parcourir les grandes ondes de la radio à la recherche de samples.

Pas étonnant donc, qu’avec tant de dévouement pour leur art, ces trois dingues aient vu leurs routes se croiser en 2001, lors d’un concert ou chacun jouait au sein d’un groupe différent. L’aventure Thee More Shallows était lancée. « A History Of Sport Fishing », premier album tourné vers le slowcore et la musique classique, sort en 2002, suivi en 2005 du plus atmosphérique et unanimement accueilli « More Deep Cuts ». C’est donc en 2007, suite à la rencontre de Odd Nosdam, que le trio s’acoquine naturellement avec Anticon, une nouvelle signature du label qui ne fait que confirmer la tournure pop de son catalogue, pour ce « Book Of Bad Breaks » se détachant une nouvelle fois de ses prédécesseurs

Incontestablement, Thee More Shallows sonne aujourd’hui beaucoup plus pop, comme si Wire et Bowie avaient choisi de marcher bras dessus bras dessous, a choisi de faire plus simple, plus minimal, plus instinctif qu’à l’accoutumée. En effet, tout en adoptant une approche et quelques sonorités piochées hors des sentiers battus, ce nouvel album jouit d’un capital efficacité et charme qui fait tout son effet, et cela dés la première écoute. « Book Of Bad Breaks », aidé par la contribution de Odd Nosdam, caresse faussement dans le sens du poil, par le biais de mélodies simples qui s’accrochent définitivement à vous, d’ambiances plus ou moins sombres et froides, d’atmosphères tordues, et d’un chant absolument parfait, à rapprocher de celui de The Postal Service

Pour preuve, les tubesques et sucrés « Eagle Rock », « The Dutch Fist » (très proche de Why? et de Modest Mouse), « Night At The Knight School », trio de tête d’un nouvel album s’enfonçant au fur et à mesure de son tracklisting vers des titres plus pointus tout en restant très accessibles, façon Mount Eerie. C’est le cas du plus rythmé « Proud Turkeys », lancé par une avalanche de cordes et de distorsions, encore plus de « Fly Paper », et de « The White Mask »

Très belle surprise de la part d’Anticon, ce « Book Of Bad Breaks » est mélodieux à souhait, vous fait chanter autant qu’il redonne le sourire, sans jamais oublier de vous abreuver d’une finesse toujours bonne à prendre. Loin du format classique de la pop, Thee More Shallows reprend à son compte la simplicité du genre, tout comme sa richesse. Il n’en fallait pas moins pour qu’il squatte le haut de notre pile de disques pour longtemps..

En écouteNight At The Knight School

Achetez sur :

  • Achat sur Fnac
  • Achat sur ITunes
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire