The Weakerthans – « Reunion Tour »

Reunion Tour[Album]
24/09/2007
(Anti/Pias)

The Weakerthans ont la fâcheuse tendance à se faire attendre longuement entre chaque album. Un supplice pour leurs fans qui commencent déjà à patienter au lendemain de chaque nouvelle livraison. Et il aura encore fallu attendre quatre ans pour que les Canadiens daignent donner une suite à « Recontruction Site« . Quatre ans durant lesquels ils n’auront pourtant pas chômé puisque certains auront contribué à l’album solo de Greg Graffin (Bad Religion), tandis que d’autres seront partis en tournée avec Broken Social Scene, autre grand représentant de la scène rock Canadienne. Sans compter qu’entre temps, le quatuor aura accumulé les nouveaux titres, et se sera appliqué à livrer là son oeuvre la plus profonde et sincère, totalement dénuée de concept même si celui-ci restait encore assez discret et donc digeste sur ses précédents efforts

« Reunion Tour » prend donc des allures d’album rock des plus classiques, alignant le meilleur de ces quatre dernières années de composition. Encore, The Weakerthans mélangent allègrement ce qui a toujours fait leur personnalité: le punk, le rock, l’alt country, et le folk, avec un chant tirant la corde sensible de l’émotion, armé de paroles toujours aussi finement couchées sur papier. Et pour cause, John K.Samson, frontman du combo, s’avère aussi être un excellent écrivain à ses heures perdues. Le décor est donc solidement planté, et on boit goulûment ses moindres mots, tout comme chacune des notes offertes par le combo, capable de pondre n’importe quel hymne, que ce soit dans un registre rock proche de leur somptueux « Left And Leaving » (le « Civil Twilight » d’ouverture, « Tournament Of Hearts »), pop (« Hymn Of The Medical Oddity »), ou dans une ambiance joviale (« Relative Surplus Value ») ou émouvante (« Virtue The Cat Explains Here Departure »)

Mais « Reunion Tour » comprend une bonne poignée de morceaux à son tracklisting, totalement représentatifs du talent des Weakerthans, concrétisant ici quelques-unes de leurs plus belles inspirations. Incontestablement, « Reunion Tour » restera toujours pour nous l’excellence commune du chaud et émouvant « Virtute The Cat Explains Her Departure », de la pop scintillante de « Night Windows », de la ballade tubesque « Sun In Empty Room » (qui se permet au passage de souligner la grande maturité de la petite troupe), ou la chaude instrumentation des « Bigfoot » (sublime berceuse cuivrée) et « Reunion Tour » (sorte de marche enrichie de cuivres et de flûtes)

Trop peu connus malgré un talent sans borne, The Weakerthans ne s’en découragent pas pour autant et continuent d’avancer dans le bon sens. « Reunion Tour » est très certainement leur album le plus solide et le plus mature à ce jour, et ne fait que renforcer cette image de musiciens soucieux du moindre détail, audacieux, et capables de susciter l’imaginaire de leur public autant par les mots que par leur musique. La presse ne s’étalera certainement pas sur ces Canadiens, mais si vous êtes un fervent passionné d’indie pop rock et que vous tombez sur cet article, prenez vous par la main et laissez vous une chance d’ajouter une belle pièce à votre discothèque

En écouteSun In An Empty RoomNight Windows

Achetez sur :

  • Achat sur ITunes
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire