The Wankin’ Noodles – « Virgins At Their Feet »

wn180Ep
(Fake)
11/2009
Rock n’roll

Au rayon des adolescents qui écoutent religieusement les disques de leurs pères, The Wankin Noodles n’auront pas été les seuls à piocher ceux de The Sonics, The Who ou des Kinks. En revanche, eux les ont peut être plus écouté et mieux digéré que les autres. C’est en tous les cas ce que « Virgins At Their Feet », le premier Ep de ces rennais touché par de vieilles influences anglaises, laisse penser. Auteur d’un rock n’roll peu avare en énergie et en mélodies, le combo risque de réveiller la nostalgie des quadragénaires jusque là désespérés par les nouvelles pousses, et allumer la mèche d’un public plus jeune toujours très friand d’une certaine frange de la scène suédoise, The Hives en tête. Pas vraiment une surprise quand on scrute le visuel classieux et appliqué de ce disque, comme quand on prend en pleine tronche ses généreuses et mouvementées prestations scéniques. Musicalement donc, hormis dans un registre acoustique tout aussi maitrisé (« The Hunt »), il n’y avait qu’un pas à franchir pour venir mettre en danger la bande de Howlin’ Pelle Almqvist: chose que The Wankin Noodles s’applique à faire dès « Wankers Off The Social Club » et « Little Minotaur », les deux premiers excellents titres d’un disque finalement trop court. Car pour le reste, c’est bien dans les quelques décennies précédentes et dans les discothèques des ainés qu’il faut se plonger pour y trouver des ressemblances plus flagrantes (« Baby You Know I’m The Man », « Rex, Regis »). Rennes sort ainsi de sa hotte un nouveau représentant promis à une belle carrière, voire explosive si, avec le temps, le quatuor gagne en personnalité. Un autre pas à franchir qui semble plus que jamais à sa portée. Vivement l’album.

En écoute:

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire