The Tall Ships – « On Tariffs & Discovery »

tall180Album
(Minority)
07/02/2011
Indie rock

On a beau nous vendre la notion de maturité à toutes les sauces, force est d’avouer qu’elle est plutôt appréciable – et appréciée – dès qu’elle se concrétise à nos oreilles. Car c’est la première remarque qui vient à l’esprit quand on se lance dans l’écoute de ce calme et serein « On Tariffs & Discovery »: le second album de The Tall Ships, groupe de San Diego ayant déjà bien baroudé, mais injustement sous estimé à force de soigner sa musique plus que son image de marque. Du coup, le trio inonde son indie rock d’une beauté et d’une simplicité toute naturelle, exploite avec justesse chaque recoin du spectre sonore qui s’offre à lui pour le décorer à sa façon, avec parcimonie, généralement via des passages calmes rappelant le toucher délicat de June Of 44 époque « Four Great Points » (« D For Dogs »), et répondant à quelques sursauts électriques toujours bons pour le relief de ses compositions. Définitivement inspirés, les trois marient une nouvelle fois avec brio des influences respectives très différentes, offrant ainsi au collectif une identité sonore qui, à défaut de se démarquer nettement des nombreux héritiers de Slint et consorts (Rodan, Codeine, Shipping News…), lui suffit pour prendre ses distances avec d’innombrables acteurs du circuit définitivement condamnés à l’indifférence, souvent méritée il faut bien le dire. Confortable serait ainsi le qualificatif qui aille le mieux à The Tall Ships: pour sa facilité à se débarrasser des comparaisons trop lourdes à porter (le chant de « Sharks Teeth Under Glass » rappelant celui de Scott McLoud, Girls Against Boys n’en est pas une), mais surtout pour l’aisance qu’il affiche en déroulant des compositions qui flattent l’oreille par leur douceur, leur souplesse, leur toucher, leurs mélodies et leur richesse. En résultent de magnifiques morceaux (« Call Confessions », « All New Lows », « Destroy a Village »), interprétés avec une authenticité telle qu’elle ferait chialer la première brute venue.

En écoute

Disponible sur
itunes19

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire