The Sweet Vandals – « Lovelite »

sweet180Album
(Funkorama)
09/03/2009

Trop cheap pour certains, le premier album éponyme de The Sweet Vandals n’avait pourtant pas empêché ces espagnols de rejoindre directement le cercle restreint des artistes soul/funk contemporains capables de sonner comme s’ils avaient sorti leurs disques il y a trente ou quarante ans de cela, sur des labels aussi prestigieux que Stax ou Motown. A la différence de ses concurrents directs, le groupe se faisait remarquer à l’époque par une orchestration réduite laissant les cuivres au placard. «Lovelite», son deuxième fait d’arme, s’attache les services d’un line up plus complet, qui souffle autant qu’il tape et gratte, et qui le fait ainsi se rallier un peu plus aux conventions. Et c’est à vrai dire le seul changement qu’opèrent The Sweet Vandals, restés fidèles à leur son vintage chaleureux, brut et volontairement sali, plein d’âme et d’authenticité, qui les tient à distance de l’opportunisme dont on pourrait les taxer aux vues de la récente sur-médiatisation du genre. D’autant plus que les madrilènes, à la fois débordants d’énergie («Thank You For You», «Againstupidity») ou déroulant plus volontiers un groove langoureux («Funky Children», «Everywoman Is a Diva», «Opposites»), affichent une diversité de ton qui ne laisse aucun doute sur ses saines intentions, à l’apogée de leur charme sur les brillants «What About Love» et «I Hate To Hate You». Un touché tel qui pourrait presque se vanter de pouvoir faire revenir James Brown et Minnie Ripperton du royaume des morts…

Achetez sur:
itunes18

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire