The Stepkids – « The Stepkids »

step180Album
(Stones Throw)
03/10/2011
Bouquet psyché

Vidés comme des raisins secs après avoir produit, enregistré et mixé eux-mêmes leur premier album, on peut comprendre que les Stepkids aient été à bout d’inspiration pour lui trouver un titre. En effet, ce trio de chanteurs/songwriters chante, écrit et fait naître ses idées à 33,33% du temps chacun: une répartition des tâches plus qu’équitable qui aboutit à un disque éponyme qui lui ressemble certainement. Beaucoup moins grand public que les dernières signatures de Stones Throw que sont Aloe Blacc et Mayer Hawthorne, la musique des Stepkids fait tourner la soul, le disco, le folk 60s et le jazz autour d’un épicentre psychédélique, à l’image du premier single « Shadows On Behalf » qui fleure à la fois la coupe de cheveux de Paul McCartney et les hallucinations de Tame Impala. Le trio est donc un triangle de penseurs ayant baigné dans le jazz et le R’nB, qu’il s’agisse du claviériste Dan Edinberg, du batteur Tim Walsh, ou de Jeff Gitelman qui a abandonné son boulot de guitariste d’Alicia Keys – rien que ça – pour se consacrer pleinement à ce projet. Avec dix titres en seulement une demi-heure, ce premier aperçu défile très vite, trop peut être… Mais il vous appartient d’être assez attentifs pour saisir toute l’essence de chansons comme l’afrobeat cosmique « Brain Ninja », la caricature de Krafwerk « Suburban Dreams » (qui abuse légèrement du synthé), le groove très Bee Gees de « Santos & Ken », ou les orchestrations lumineuses de « La La ». Un premier disque qui laisse définitivement quelques délicieuses miettes old school entre les dents…

En écoute

Disponible sur
itunes38

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire