The Soft Pack – « The Soft Pack »

soft180Album
(Coopérative Music)
01/02/2010
Rock

The Soft Pack ont beau avoir huit ans de retard, ils n’en sont pas moins bons. Effectivement, huit ans, c’est le laps de temps qui les sépare du « Is This It » des Strokes, que ce premier opus de ces morveux de San Diego aurait presque pu rendre insignifiant s’il était sorti à la même époque. Autrefois croisés sous l’entité The Muslims, désormais abandonnée pour de fausses accusations de racisme, les quatre ont mis en boite la dizaine de morceaux qui compose ce premier long format entre New York et Los Angeles, après avoir bien balisé le terrain via un Ep acclamé. Et, pas de doute, ils ne sont qu’au début d’une belle aventure tant l’aperçu qu’offre ce disque à la fois frais et spontané va laisser des traces dans les esprits. Les quelques singles qu’il renferme notamment: l’ouverture « C’Mon », « Answer To Yourself », et l’immédiat « Pull Out » sont trois brûlots réalisant les désirs initiaux d’un quatuor en perpétuelle quête d’une simplicité et d’une efficacité qui disent tout en deux ou trois minutes. Mais il serait trop injuste de s’arrêter à cela tant The Soft Pack, en s’appliquant tout autant à soigner la cohérence de l’ensemble de son oeuvre, n’est pas seulement une usine à tubes. Comme chez toute jeune pousse, il y a bien quelques essoufflements, quelques moments ou leur état de grâce mélodique leur échappe (« Parasites », « Flammable »). Mais on ne leur en tiendra pas rigueur car, que ce soit sur les planches ou au sein de ce disque aux richesses parfois tardives, ils ont d’autres atouts (« Down On Loving », l’excellent « Pull Out », « More Or Less », « Tides Of Time ») qui offriront sourires et sueurs, que ce soit sur un rythme effréné ou lors de morceaux plus calmes mais tout aussi essentiels (« Mexico », premier titre composé par le groupe, et inspiré d’Elvis Presley). Bien installé sur sa rampe de lancement, The Soft Pack n’a donc plus qu’à voir venir et atterir au beau milieu de votre discothèque, bien calé entre The Strokes, Arctic Monkeys ou The Black Lips.

En écoute

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire