The Sad Riders – « In The End We Always Win »

sad180Album
(Two Gentlemen)
26/02/2010
Folk

Alors que Favez, dont on n’a plus entendu parler depuis son dernier album « Bigger Mountains Higher Flags » sorti début 2008, semble nager en eaux troubles, Chris Wicky, son chanteur-guitariste, nous rappelle qu’il possède encore de belles idées à coucher sur bandes. Il profite donc de ce moment de répit pour faire renaitre The Sad Riders, projet qu’il a mis sur pied en 2003 pour immortaliser ses envies acoustiques, rendre hommage à ses influences américaines, et qu’on croyait définitivement enterré depuis. Sept ans nous séparent de ce premier jet, un laps de temps assez long pour que l’idée de départ soit sérieusement revue et corrigée. Pourtant, en treize titres, le Suisse la fait évoluer mais ne la dénature pas: il souligne encore et toujours ses élans pop country qui fleurent bon les écuries du midwest états unien (« Mr Porter » et son banjo, « Victoria » non loin de Calexico), mais se laisse aussi plus volontiers aller à un grand écart qui aurait pu sérieusement altérer l’homogénéité de son disque. En effet, « In The End We Always Win » comporte quelques sérénades électriques dont il a le secret, et grâce auxquelles il est devenu une des plus belles voix du circuit (« Travel Light », « Professional Man »), comme autant de sursauts traditionnels plus ou moins réussis (« Baby Dancing Over The Sun », « You Can’t Go Wrong »). A l’opposé, à coups de piano, guitare, et cordes, le songwritter libère plusieurs ballades à la mélancolie touchante (« Evil », « Sorry As I », « My Friend Upon The Mirror »), pour ne pas dire berceuses tant certaines sont épurées (« Take My Heart And Run », « All The Dreams We Had Before », « Come Out For More »). Du coup, affublé d’une telle diversité, « In The End We Always Win » ne sera peut être pas des premiers albums qu’on écoutera en boucle. En revanche, il aurait été dommage que ces quelques idées solo, toujours suivies par les fans de longue date de Chris Wicky, ne soient pas concrétisées et gravées sur disque. Pour les fans essentiellement.

Disponible sur
itunes

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire