The Roots – « Do You Want More »

Do You Want More[Album]
31/10/1994
(Okayplayer/Universal)

Si vous voulez apprécier pleinement l’apport des Roots dans la culture hip hop, il va falloir vous remettre dans un contexte. On est en 1995, les belles années d’une musique qui ne se distingue pas par sa constance, tous les amateurs du genre s’extasient devant le premier opus de Nas, le Wu Tang sort a peine son désormais culte « Enter The Wu Tang », Biggy ne se laisse pas faire et répond par son « Ready To De ». Pour faire court, le hip hop connaissait son apogée mais souffrait paradoxalement d’une certaine homogénéité..

Pour comprendre à quel point la sortie de « Do You Want More?!!!??! » fut une évolution, réécoutez les albums précédemment cités et après, lancez-vous dans la découverte, ou redécouverte, du premier album de la bande de Philadelphie. Alors, vous percevrez tout ce qu’impliquait un telle musique: le hip hop sortait par la grande porte de son « ghetto », enfin l’amateur pouvait chercher à intéresser son entourage, d’habitude si peu réceptif à une musique qui, en s’ouvrant à d’autres influences en l’occurrence le jazz, était prise au sérieux

En seize titres, les Roots marient à merveille la culture du sample, alors caractéristique du hip hop, et un sens de l’improvisation digne des grandes productions Blue Note. Des titres tels que « Proceed », « Lazy Afternoon » ou « Silent Treatment » sont sans aucun doute devenus des classiques, comme d’ailleurs une bonne moitiée de l’album alors que la seconde, peut être relativement, moins abordable, ravira l’amateur de hip hop à tendance « ouvert d’esprit »

Quatre ans après leur rencontre, les trois jeunes de Philly accompagnés alors du « beatboxeur » Rhazel, ainsi que de Joshua Roseman et Steve Coleman, s’offrent une reconnaissance unanime, et en brillant sur la scène du légendaire festival de Montreux ils prouvent au monde entier que le hip hop ne se limite pas à un sample et un scratch.

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
  • Achat sur ITunes
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire