The Roots – ‘…And Then You Shoot Your Cousin’

Album / Def Jam / 19.05.2014
Hip hop

A l’heure du onzième album, ou en est la motivation des Roots? Désormais dévoué cinq jours par semaine au talk show de Jimmy Fallon dont il est le backing band, l’octuor emmené par son emblématique batteur Questlove peut se poser cette question délicate: que reste t-il à raconter? Si la réponse n’est pas facile, cette interrogation est en elle-même un luxe pour le groupe qui a plus que jamais pris le temps de réfléchir à la forme de ce nouvel opus.

Dans le sillage de ‘Undun‘, ‘…And Then You Shoot Your Cousin’ prend lui aussi la forme d’un album concept, centré cette fois sur plusieurs personnages, contrairement à son prédécesseur qui suivait le jeune afro-américain Redford Stevens, de son élévation en tant que dealer jusqu’à sa mort brutale. Le but était ici de dresser un portrait réaliste, pour aller à contre courant des fantasmes véhiculés par le hip hop dès lors qu’il s’agit d’évoquer le crime et l’argent de la drogue. De ce modèle, The Roots développent ici les points de vue, toujours dans le but de poser un regard aiguisé sur les stéréotypes de la communauté hip hop. Mais ici, pas de trajectoire tragique retraçant toute une vie. Non, plutôt un esprit de satire qui, à travers les personnages créés et mis en scène, pointent du doigt les maux constatés par chacun des membres du groupe.

Cette ambition narrative s’accompagne d’un tapis musical plus fin que jamais. Surs de leur force, moins démonstratifs que par le passé, The Roots laissent leurs productions se glisser à pas feutrés derrière chaque convive, ici par une boucle de piano (‘When The People Cheer’), là par des influences presque trip hop (‘Never’). Une plus grande mise en scène est également à l’œuvre, laissant le fantôme de Nina Simone ouvrir cet album réussi de bout en bout, ou le collectif se soucie plus que jamais de développer des problématiques et un regard critique à travers de belles idées narratives.

‘Never’, ‘When The People Cheer’, ‘Black Rock’, ‘The Dark (Trinity)’

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire