The Phoenix Foundation – « Buffalo »

pf180Album
(Memphis Industries)
31/01/2011
Pop-psyché

La Nouvelle Zélande n’est pas qu’une terre de rugby. Flight Of The Conchords, et maintenant The Phoenix Foundation rappellent que la musique a toute autant sa place au sein de ces lointaines contrées. D’ailleurs, ce n’est pas la distance qui empêchera ce « Buffalo », quatrième album d’une discographie débutée en 2003, de venir égayer les mélomanes de chez nous, surtout ceux s’autoproclamant sensibles au rock psychédélique et progressif, comme à une pop bien foutue, diablement accrocheuse et colorée, capable d’éclater en un gros bouquet d’influences sans jamais perdre son indispensable cohérence. Car c’est bien dans cet exercice que le combo excelle. Capable de tout, d’élever le rythme (« Bitte Bitte », « Orange & Mango ») comme de frôler la mièvrerie nonchalante (« Skeleton »), ces six néo-zélandais montrent à vrai dire leurs plus beaux atouts dans un registre posé, lorsqu’ils baignent de lumineuses harmonies dans une douce mélancolie (« Flock Of Hearts », « Wonton »), jouent la fraicheur conviviale d’un MGMT condamné à l’acoustique (« Pot »), ou tentent de venir planter leur tente sur le terrain solo de Damon Albarn (« Bailey’s Beach »). Tout ça pour dire que The Phoenix Foundation ne vient pas forcément chambouler l’échiquier mondial de la pop ni arroser le genre d’une flagrante originalité. Mais c’est le genre d’album dans lesquels on adore se blottir en attendant impatiemment les premières senteurs du printemps.

Disponible sur
itunes17



À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire