The New Amsterdams – « Worse For The Wear »

Worse For The Wear[Album]
05/08/2003
(Vagrant/Import)

Si les Get Up Kids ont pris une évidente tournure pop sur leur dernier album, Matt Pryor, leur leader tout comme celui des New Amsterdams, y est sûrement pour beaucoup. En effet, bien peu d’écart réside entre « On A Wire » et ce « Worse For The Wear ». D’une part, parce que la voix est la même et accouche du même type de mélodies mais aussi parce que l’instrumentation se veut quasiment jumelle du groupe occupant une place primordiale dans sa carrière actuelle de musicien

Tout cela n’enlève pourtant rien à cet album puisqu’il est bien difficile de se lasser d’une approche si sensible en matière de pop acoustique. Ainsi, dés « The Spoils Of The Spoiled », on assiste à une grande foire (le mot n’est pas péjoratif) de la mélodie dans un environnement plus complet que lors des précédents opus de ce side project. En effet, l’acoustique n’est plus l’unique ligne directrice puisque l’on note aisément que le rendu final est désormais bien plus privilégié qu’à l’accoutumée. Ainsi, lignes électriques viennent se poser superbement sur des accords acoustiques bien appuyés par une rythmique parfaitement présente. Une recette qui, sans être originale, permet aux New Amsterdams de donner naissance à de superbes ballades accrocheuses comme « Hover Near Fame », « Hanging On For Hope », le superbe « The Smoking Gun » (qui n’aurait pas fait tâche sur un album des Get Up Kids) ou « Poison In The Ink »; tout comme à de belles chansons mélancoliques (« From California », « Worse For The Wear »). Quelques influences supplémentaires et bienvenues viennent nous surprendre et ajouter un peu de diversité à cet opus qui, pourtant, n’en n’avait pas outre besoin. Ainsi, « Asleep At The Wheel » vient faire résonner quelques notes de guitare country tandis que « All Our Vice » prend une tournure inattendue avec une rythmique presque hip hop sur lequel le chant prend toute son ampleur

The New Amsterdams passent donc un nouveau cap avec ce « Worse For The Wear ». Autrefois groupe dont l’ampleur ne dépassait pas le side project, aujourd’hui combo à l’identité affirmée et aux compositions plus travaillées et matures. Un disque qui tombera à pic pour tous les amoureux de mélodies simples, belles et efficaces. Sans être un des albums de l’année, « Worse For The Wear », baigné dans une naïveté palpable, s’avère idéale pour oublier ses problèmes et se laisser aller au farniente de l’été..

Ecoutez un extrait sur le site du groupe

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire