The Mercury Program – ‘New Myths’

Album / Lovitt / 20.05.2016
Rock instrumental ethéré

Cinquième album pour les américains de The Mercury Program. Le groupe y reprend les bases de son précédent disque – ‘Chez Viking’ – et creuse, en six pistes aérées par des sonorités souples, ses ambiances taillées pour la rêverie.

Car c’est bien la quiétude qui prédomine ici : guitares délicates, touches électroniques discrètes, rythmes hypnotiques, et clavier disséminé avec élégance, se partagent un univers feutré. Le groupe plonge en retenue, sans éclaboussure, dans des ambiances moelleuses où chaque note semble réfléchie, au détriment d’une énergie brute ou plus enlevée. Dans cette maîtrise des instruments, les compositions émergent de l’éther, et caressent l’auditoire de leurs sonorités douces.

Avachi au fond du fauteuil, on se laisse alors glisser vers les humeurs vaporeuses de ‘New Myths’. Ancrés dans la même veine, les titres s’enchaînent avec cohésion et, dans leur approche, réveillent l’essence d’un From Monument To Masses. ‘Dance Pact’, ‘Constant Static’ et ‘2.5 Overnight’, charpentés par une batterie riche et des lignes mélodiques envoûtantes, captivent par leur ouverture. Plus généreux, ‘Sun Blizzard’ se distingue comme le seul morceau qui pousse un tantinet les décibels, grâce à une guitare saturée dans son final.

The Mercury Program reste fidèle à sa ligne directrice comme à sa marque de fabrique. Orientés vers la pureté, ils réussissent à ouvrir des espaces larges et accueillants, sans tomber dans la redondance ou l’ennui. ‘New Myths’ invite à la méditation et aux mirages agréables dans le bleu profond de sa pochette monochrome.

‘Dance Pact’, ‘Constant Static’, ‘Sun Blizzard’

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire