The Jim Jones Revue – « The Savage Heart »

jim180Album
(Punk Rock Blues/Pias)
15/10/2012
Rock n’roll

A vrai dire, on attendait rien de bien nouveau de la part de rockeurs aussi indécrottables que ceux de The Jim Jones Revue qui, à chaque album, ont toujours pris un malin plaisir à pousser les aiguilles dans le rouge, et réveiller le fantôme de Little Richard sous leur feu de fondamentaux rock n’roll. Frappés depuis leur début par une frénésie capable de défriser Michel Berger, les Britanniques ne dérogent évidemment pas à la règle pour « The Savage Heart », un nouvel album produit comme son prédécesseur par Jim Sclavunos, qui parvient néanmoins à afficher une diversité inédite chez eux. Rassurez vous, l’énergie est toujours là, mais l’arrivée du pianiste Henri Herbert en lieu et place de Elliott Mortimer a semble t-il fait souffler un vent frais dans les bronches de la Revue (« Never Let You Go », « 7 Times Around The Sun »). Non pas que le bonhomme soit plus mesuré (Roland lui a quand même fabriqué tout spécialement un piano capable de supporter toute l’agressivité de son toucher sur la durée d’une tournée), juste que son jeu se révèle plus riche, permettant au combo de s’offrir quelques écarts assez subtils pour renouveler l’affaire sans que sa musique en soit dénaturée. En effet, bien cachés au sein de véritables pépites rock n’roll électrisant l’échine (« It’s Gotta Be About Me »), et compositions répondant fidèlement à la marque de fabrique du groupe, se planquent quelques étrangetés qui font toute la saveur et la particularité de ce nouvel opus: les choeurs offrant une appréciable profondeur à « 7 Times Around The Sun », « Chain Gang » qui se prive de guitares, l’étonnement mou « Eagle Eye Ball » se montrant néanmoins assez intense et tendu pour laisser penser que Jim Jones pourrait à tout moment leur arracher la peau du cou à la force de ses molaires. Désormais bordés de blues, et même de doo-wop, ces furieux anglais ajoutent quelques cordes de plus à leur arc pour livrer un nouveau lot de concerts littéralement incendiaires, exercice dans lequel ils excellent tout particulièrement.

itunes19

En écoute

En écoute intégrale

À lire ou écouter également:

,

Une réponse à The Jim Jones Revue – « The Savage Heart »

  1. Black Bonnie 21 décembre 2012 à 13 h 58 min #

    Cet album est phénoménal et le groupe est vraiment à voir sue scène!

Laisser un commentaire