The Invisible – « Rispah »

invi180Album
(Ninja Tune)
11/06/2012
Pop thérapeutique

The Invisible a beau avoir été nominé aux Mercury Awards en 2009, ça n’aura pas fait de lui un groupe particulièrement attendu dans nos contrées. C’est donc quasiment avec un statut de jeune pousse que les Anglais débarquent avec un deuxième album dont le rattachement à Ninja Tune ne manquera pas de leur donner, non seulement un peu plus d’importance, mais surtout toute l’attention qu’ils méritent. Parce que « Rispah » est un album dont la beauté est décuplée quand on apprend les circonstances dans lesquelles il a vu le jour. En effet, alors que le groupe s’y attelle, Dave Okumu – chanteur et guitariste – doit faire face à la disparition de sa mère qui l’éloignera un temps de ses préoccupations artistiques, jusqu’à ce qu’un groupe de femmes viennent chanter lors de la veillée mortuaire, lui rappelant par la même occasion l’immense pouvoir fédérateur, communicatif et émotionnel de la musique.

Ces voix, on les retrouve dès « A Particule Of Love », ce court morceau qui introduit un album ou règne une mélancolie sans cesse partagée entre tristesse et espoir. C’est d’ailleurs ce sentiment ambivalent qu’Okumu a ressenti dans ce moment fort de son existence, qui va faire le fil rouge d’un disque remarquable de cohérence bien qu’il se réfère à de multiples influences. Intelligent sans être élitiste, pensé sans tomber dans l’expérimentation, « Rispah » éveille les sens, pas mal de comparaisons aussi, dont la plus évidente reste Radiohead: une évidence sur « Generational » et « Wings », deux titres marqué du sceau de la bande de Thom Yorke par leurs ambiances, leur groove et leurs mélodies. Quoi de plus normal pour un groupe totalement ancré dans la culture musicale britannique, qui ne manque d’ailleurs pas de le confirmer sur le reste d’un album riche et créatif ou se croisent des envies électroniques (« Lifeline »), trip hop (« The Great Wound », « Utopia »), et pop (« Surrender », « The Wall »). Rien qui puisse faire de The Invisible un acteur immanquable avant de se barrer en vacances. En revanche, Okumu et sa bande peuvent fort justement espérer vous y accompagner.

itunes40

En écoute

En écoute intégrale

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire