The Icarus Line – « Penance Soiree »

Penance Soiree[Album]
24/05/2004
(V2/Sony)

Avec « Mono », leur précédent album, sorti sur leur propre label Buddyhead, qui les a pourtant révélés, The Icarus Line sont passés presque inaperçus. Cela cachait alors l’histoire captivante d’un groupe incarnant le rock n’roll à 100%, capable de virer tout son environnement voire même sa section rythmique à la veille de ce second opus. Approchés par les maisons de disque, ces californiens leur ont balancé une démo conceptuelle, décourageante pour n’importe quelle structure espérant faire profit de leur musique. V2 aura pourtant été le plus persévérant

Tout était donc propice à l’éclosion définitive de The Icarus Line. Même le tempérament ravageur et imprévisible du groupe. Dés la découverte de la pochette de ce « Penance Soiree », on sait que le rock qu’il contient laissera des traces. Que The Icarus Line soit violent, ingérable, irrévérencieux, voire violent, peu importe. Du moment que sa musique nous scotche quelques neurones en fond de salle. « Penance Soiree » déborde d’énergie, de substances illicites, au point de se révéler parfois brouillon. Et alors? Dans un état d’esprit à la The Bronx, le quatuor d’Hollywood, dans un genre différent, conjugue le rock n’roll à tous les temps. Si quelques titres restent passables, d’autres, à mi chemin entre At The Drive In et le rock des années 70, nous touchent par leur furie et l’intégrité qu’ils transpirent

Loin des tendances, The Icarus Line pourrait bien finir par en être une à lui tout seul. « Penance Soiree » ne fait que le confirmer même si le public qu’il cible est certainement plus restreint qu’il n’y parait. Car ce ne sont pas les accents garage de sa musique qui les feront poser dans des magazines de mode. Si il y a parfois des lignes à ne pas franchir, celle ci cèdera à la tentation d’une délicieuse dangerosité. Brûlant.

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire