The Hundred In The Hands – « This Desert EP »

the180Ep
(Warp)
17/05/2010
Pop dance

Parfois ça lui prend, comme ça. Warp signe des artistes dont le style n’existe pas encore au catalogue. Ainsi, à l’electronica cosmique de Hudson Mohawke et au hip-hop lourd et poussiéreux de Flying Lotus succède la pop-dance élégiaque de The Hundred In The Hands. Jason Friedman et Eleanore Everdell au chant s’associent sur six premiers morceaux relativement convaincants, laissant éclater leur nostalgie pour les vieux classiques dance de l’underground new-yorkais. En attendant la confirmation de leur talent sur le prochain single « Dressed In Dresden », pour l’occasion accompagné de trois remixes alléchants, tenons nous à la rembarde et penchons nous bien bas sur ce « This Desert EP ».

Douce introduction. « Building In L.O.V.E »  va chercher ses synthés dans un grenier non visité depuis les années 80. La mélodie est psychédélique, la ligne de basse est ronde comme il faut, la voix est chargée en écho, c’est effectivement le genre d’intensité gratuite qu’on aime entendre. La suite, c’est « Tom Tom », rien à voir avec le GPS du même nom, même si ce morceau vous conduira dans une usine de barbapapa, avec sa rythmique percussive, ses arrangements en sucre, et toujours la voix de gamine d’Eleanore à laquelle on est déjà sensible. Meilleur morceau des six, « Ghosts » est un petit bijou de pop mélancolique et curieusement dancefloor. Plus rock voire carrément new-wave, « Sleepwalkers » se veut plus électrique que ses camarades et finit par ressembler à du Depeche Mode, en plus sexy bien sûr. Le côté femme actuelle de « In To It » fait penser à un mélange de Chairlift pour la simplicité des idées et Feist pour le charisme. Avec le risqué « It’s Only Everything », The Hundred In The Hands se lancent dans une mission break aux accents dance, enfilant simultanément les perruques de Cindy Lauper, Mylène Farmer, et Sally Shapiro, en enlevant néanmoins tout le côté péjoratif de la comparaison.

En écoute

Disponible sur
itunes8

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire