The Ghost Of a Thousand – « New Hopes, New Demonstrations »

ghost180Album
(Epitaph Europe)
01/06/2009

Il est devenu de plus en plus rare qu’Epitaph aille fourrer son nez sur la scène rock du Vieux Continent pour alimenter le catalogue de sa sous division européenne. Question de conjoncture peut être, ou plus sûrement de disponibilité étant donné le nombre de nouvelles signatures qui viennent chaque mois l’alimenter et enfoncer le clou d’une couleur musicale puérile de plus en plus partagée entre screamo pathétique et rock adolescent. Il reste pourtant assez de flair à l’influente maison Gurewitz pour dégoter quelques belles découvertes. La preuve avec les Anglais de The Ghost Of a Thousand qui, après un premier album unanimement salué par la presse britannique, sont parvenus à lui taper dans l’œil et sont désormais prêts à changer ses mauvaises habitudes. Armés d’un «New Hopes, New Demonstrations» enregistré en condition live et qui ratisse largement les terres du rock n’roll, du hard rock et du punk/hardcore, ces cinq là dégueulent tout ce que peut contenir leurs tripes («Moved As Mountains, Dreamt Of By Sea», «Canyons Of Static»), décrochent tous les riffs possibles («Knees, Toes, Teeth»), mais d’une manière assez authentique et sincère pour se rapprocher de combos type The Bronx, Houston Swing Engine, ou même d’un Refused boutonneux. Avouez qu’il y a quand même plus dégueulasse. Pourtant, The Ghost Of a Thousand reste difficile à classer, joue malicieusement avec celui qui tente de lui coller une étiquette dans le dos. Il opère ainsi avec souplesse quelques grands écarts aussi perturbants que jouissifs, comme l’illustrent l’excellent «Bright Lights», sauvagerie rock n’roll comme on les aime, le plus mélodique «Split The Atom» se permettant même l’incursion d’un saxophone, et le final «Good Old Fashioned Loss» au heavy blues fumant. Voilà qui rassure et laisse espérer qu’Epitaph entame une nouvelle ère en prenant ses distances avec une jeunesse aussi rebelle que vulnérable, pour mieux contenter les trentenaires encore un peu couillus qui achètent encore des disques.

En écoute:

Achetez sur:
itunes79

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire