The Elektrocution – « Rise To The Sun »

Rise To The Sun[Album]
01/11/2008
(Autoproduit/Autoproduit)

On les croyait morts, effrités par le temps malgré leur musique intemporelle, victimes de cette pression du quotidien rarement conciliable avec la route, les concerts, et le rock n’roll. Il en fallait pourtant bien plus pour se payer la tête de The Elektrocution. Mieux, le combo rouennais, tapi dans sa tanière, préparait secrètement une nouvelle salve de riffs assassins, prête à compter ses victimes.

Et il faut croire que le sniper a l’oeil plus aiguisé que jamais puisque, trois ans après « Open Heart Surgery« , il ne lui faut que six détonations pour éradiquer le moindre récalcitrant à son rock, toujours partagé entre énergie garage et chaudes envolées bluesy. Et avec la manière s’il vous plait, car il a mûri, n’est plus le petit frère de Jon Spencer ou des Hives comme peut encore le laisser penser « Out Of Breath », il est véritablement devenu quelqu’un. Preuve en est avec « Somewhere Else », entame pop body buildée qui fait valser les guiboles et dépeigne la banane, l’incandescent « Rise To The Sun » au riff bluesy chauffé au soleil du désert du Nevada, et « Biting The Dust » qui rugit comme une armée de moteurs. En quatre titres, The Elektrocution remet les pendules à l’heure, se replace fièrement sur l’échiquier du rock français, et se permet même d’enfoncer insolemment le clou avec deux reprises bien balancées, « Panic » de The Smiths et l’excellent « I Don’t Need No Doctor » de Ray Charles

Avec autant de talent, et de culot pour s’attaquer à de tels monuments, difficile d’imaginer ce qui puisse encore empêcher ces cinq pyromanes d’ériger le leur. On considèrera donc ce maxi comme une parfaite mise en bouche annonçant un nouvel album qui n’en finit plus de se faire attendre. Et on sait de quoi on parle: ça fait des mois qu’on patiente, les bras en croix, bien calés contre le mur des victimes… Tirez bordel

Ecoutez et/ou achetez ce disque ici.

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire