The Drums – ‘Encyclopedia’

Album / Minor / 22.09.2014
B.O. de grande surface

Trois ans après ‘Portamento’ (déjà! Que le temps passe vite…), l’annonce de retrouvailles avec The Drums soufflait le chaud et le froid. Non pas que leur précédent album fut désagréable, bien au contraire, mais au fond, passé les deux tubes capables de générer un semblant de danse timide chez une audience un peu pétée, le disque fut rapidement rangé aux oubliettes, aux côtés des innombrables copies de groupes se revendiquant d’incarner le renouveau de Brooklyn (parait-il, gage de qualité).

Alors que le soufflet était retombé, le duo a donc décidé de retenter sa chance, avec ‘Encyclopedia’, un album qui ne restera visiblement pas dans nos annales puisque, s’il fut écouté (à plusieurs reprises) il y a un bon moment, il fut également oublié au point de faillir ne jamais apparaître dans ces colonnes.

Pourtant, les deux New-Yorkais présentent sincèrement beaucoup de qualités, et un don certain pour écrire de belles comptines pop, idéales pour un premier rendez-vous, un peu lisse, devant le glacier du bord de plage, celui dont les cornets sont mous, voire un peu plastiques. Si vous êtes chanceux et que le soleil est de la partie, l’écoute de ‘I Can’t Pretend’ pourrait suffire en guise de terrain de jeu propice au premier patin.

Malheureusement, par la suite, l’album offre peu d’issue salvatrice. Pour tout dire, on s’y emmerde comme dans une pool-party sponsorisée par Kusmi Tea. Et puis, c’est d’un long. Rarement, la neurasthénie n’a si bien porté son nom.

À leur décharge, les p’tits gars retrouvent un semblant d’inspiration avec ‘Face Of God’, peut-être l’un de leurs meilleurs titres, tous disque confondus: concis, efficace, urgent et pour une fois, à peine noyé dans les choeurs aigus si harassants depuis le début de l’album.

En bref, The Drums a pondu un album, comme d’autres mettent une pizza congelée au four à micro-ondes, avec une force de conviction si faible que même le public de Taratata ne serait pas dupe. Heureusement que l’émission n’existe plus.

‘I Can’t Pretend’, ‘Face Of God’

À lire ou écouter également:

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire