The Draft – « In a Million Pieces »

In a Million Pieces[Album]
11/09/2006
(Epitaph/Pias)

Chuck Ragan, lassé des tournées incessantes, ayant décidé de quitter le navire Hot Water Music pour jongler entre parties de pêche et prestations acoustiques solo, les trois autres membres du groupe décident de continuer l’aventure seuls. Pour combler l’absence de leur membre originel, ils enrôlent un nouveau guitariste (Todd Rockhill, ex Discount) et se lancent immédiatement dans la composition de ce qui sera le premier opus de The Draft. Évidemment, la voix de Chris Wollard y étant pour beaucoup, les ressemblances avec Hot Water Music pleuvent. « In a Million Pieces », toujours produit par Brian McTernan, reprend donc plus ou moins les choses ou le combo floridien les avait laissées (« New Eyes Open », « Lo Zee Rose », « Bordering », « Not What I Wanna Do »). Et pour cause, le quatuor reste fidèle à un punk hardcore mélodique mid tempo, au chant teigneux, aux accords de guitare aussi puissants que les riffs sont incisifs (« Longshot »), ce qui n’empêche pas le groupe de pondre ici ou là quelques tubes que n’auraient pas refusés le défunt (« Alive Or Dead », « Wired » épaulé par quelques cuivres). Pourtant, il parvient à s’en démarquer par d’habiles acrobaties: le fédérateur « All We Can Count On », écrit par Brian Baker (Bad Religion) et véritable appel de la bière, ou « Let It Go » au couplet surprenant, qui prouvent que les trois ex Hot Water Music ont bénéficié de ce renouveau et ont laissé leur identité s’exprimer. The Draft n’est donc pas seulement un même groupe caché derrière un nouveau nom. Et même s’il peut encore apparaître comme une version plus pop et édulcorée de Hot Water Music, il a encore assez de motivation et d’idées sous la semelle pour définitivement gagner sa chasse au fantôme

En écouteNew Eyes OpenLo Zee Rose

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
  • Achat sur ITunes
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire