The Coup – « Pick a Bigger Weapon »

Pick a Bigger Weapon[Album]
24/04/2006
(Epitaph/Pias)

C’est à Oakland, au début des années 90, que Boots forment The Coup avec le Mc E-Roc, avant même que Dj Pam The Funkstress, unique dj féminin reconnu de la Bay Area, ne vienne les rejoindre. Un premier Ep autoproduit les fait signer chez Wild Pitch, label qui sera ensuite absorbé par Emi au moment ou E-Roc décide de quitter le groupe. Quatre ans plus tard, en 1998, le duo sort « Steal This Album » sur Dog Day Records avant de faire parler de lui en 2001 pour des raisons tout autres que musicales. Nous sommes alors en juin de cette même année, The Coup prépare la pochette de son « Party Music » à sortir en septembre, une pochette représentant une explosion en haut du World Trade Center, du coup trop explicite par rapport aux évènements que l’on connaît. 75 Ark, sa maison de disques de l’époque, décide alors de le retirer du marché, de changer l’artwork, pour que l’opus soit finalement désigné parmi les dix meilleurs de l’année. Puis, en 2003, The Coup se fait accompagner en tournée par quelques musiciens comme Billy Bragg, Steve Earle, ou Tom Morello sur la tournée anti-Bush « Tell Us The Truth »

Cet évènement s’avèrera déterminant pour « Pick a Bigger Weapon », nouvel album qui marque encore une sérieuse avancée dans la carrière du duo californien qui décide alors de faire appel à des collaborations extérieures pour la composition de ce nouvel opus. Tom Morello est une nouvelle fois de la partie, aux côtés de Dwayne Wiggins, ou de vétérans des Parliaments et Funkadelic pour une touche musicale très marquée, puisque cette grosse quinzaine de titres est plus fraîche, plus rapide et énergique que lors des précédents essais de The Coup, pour un contenu lyrique pourtant toujours aussi vindicatif. Passé l’introductif « Bullets And Love », la personnalité de ce nouvel album, en partie due à l’omni présence de guitares et de claviers, ne tarde pas à se faire entendre: « We Are The Ones » vous lèvera sans mal de votre fauteuil, « Laugh/Love/Fuck » vous redonnera envie d’enfiler un bon patte d’eph’, « My Favorite Mutiny (feat Talib Kweli et Black Thought) » fera monter l’ambiance, avant que celle ci ne soit à son comble sur des titres aussi remarquables que « ShoYoAss », « Head Of State » ou « Ass Breath Killers ». Entre temps, on notera notamment le très soul « Baby Let’s Have a Baby Before Bush Do Somethin’ Crazy » comptant Silk E au rang des featurings

« Pick a Bigger Weapon » respire donc le son west coast et représente un The Coup différent, si ce n’est meilleur. Humour, fun, engagement politique, et ironie sont donc constamment et habilement mêlés tout au long de ce nouvel opus qui démarque le duo de tout ce dont la scène hip hop américaine déborde d’indigestion. Faire du neuf avec du vieux, voilà peut être un des meilleurs moyens aujourd’hui de lui redonner un nouveau souffle. Un bon moment à passer..

Ecoutez un extrait ici

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire