The Brian Jonestown Massacre – ‘Don’t Get Lost’

The Brian Jonestown Massacre – ‘Don’t Get Lost’

Album / A Recordings / 24.02.2017
Rock psyché

The Brian Jonestown Massacre publie ‘Don’t Get Lost’, son seizième album en 27 ans, entre mille péripéties et rebondissements. Ils ont bien choisi le titre de leur disque, Anton Newcombe naviguant à travers multiples genres musicaux qu’il aborde entre quatorze titres.

Enregistré sur plusieurs mois dans le studio berlinois de Newcombe, le disque prend des directions aussi diverses qu’opposées. Accompagné de ses fidèles musiciens, il invite une pléiade d’artistes : Emil Nikolaisen (Serena Maneesh), Pete Fraser (The Pogues, New Young Pony), Tim Burgess (Charlatans), Shaun Rivers et la chanteuse canadienne Tess Parks avec qui il a collaboré sur l’album ‘I Declare Nothing’ en 2015.

Un peu tumultueux, ‘Don’t Get Lost’ passe d’un genre à un autre tout en gardant une astucieuse cohérence. L’album ouvre avec ‘Open Minds Now Close’, un titre de huit minutes, et les deux morceaux qui suivent en font un triptyque de chansons qui condense à lui seul la sonorité du groupe alternant entre krautrock, shoegaze et psyché sixties dont les synthés, reliant les morceaux entre eux, permettent de s’accrocher à un fil conducteur et ne pas se perdre dans le flou fantasque et artistique du groupe. Sous les nombreuses couches musicales, Newcombe ajoute des rythmes électroniques et va même jusqu’à faire un interlude jazz à mi-course avec le morceau ‘Geldenes Herz Menz’, où Fraser fait résonner son saxophone. Mais c’est bel et bien la voix douce et sensuelle que pose Tess Parks sur les morceaux ‘Groove Is The Heart’, ‘Throbbing Gistle’ et ‘Dropping Bombs On The Sun, qui se détache et donne du corps au disque.

Avec ses textures en juxtaposition, Newcombe expérimente, cherche et s’aventure dans des sonorités perdues et incompréhensibles. L’hybride ‘Don’t Get Lost’ est presque un atlas des sources musicales d’Anton Newcombe où il fait appel et rend hommage à sa collection de disques préférés. Un peu tentaculaire mais tout de même accessible, le songwriter a le mérite de toujours réussir à se renouveler sans perdre sa patte psyché et expérimentale.

ECOUTE INTEGRALE


No Comments

Post A Comment

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

If you agree to these terms, please click here.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.