The Black Angels – « Indigo Meadow »

black180Album
(Blue Horizon)
02/04/2013
Rock psyché

Rares sont les groupes dont l’aura porte aussi loin que les Black Angels. Voilà une décennie maintenant que celle des texans émane dans le monde entier grâce à leur dévouement passionné à la musique psychédélique. Qu’il s’agisse de leur festival  »Austin Psych Fest », de ses collaborations avec Roky Erickson ou UNKLE, et ses innombrables side-projects, le groupe poursuit inlassablement son projet d’enivrer jusqu’à plus soif son audience d’hallucinations.

Alors que sort  »Indigo Meadow », et malgré une côte de popularité intacte, l’instabilité de la formation d’Austin n’est pas pour rassurer. Si on regrettera à jamais le départ de Jennifer Raines, dont l’absence fut probablement à l’origine du virage plus pop entendu sur  »Phosphene Dream », celui de Nate Ryan n’est guère plus appréciable tant son jeu de basse s’imposait comme le pilier de leur son.

Ces doutes, ce nouvel album ne les évacue pas totalement. Définitivement plus lourd que son prédécesseur,  »Indigo Meadow » ne renoue pas pour autant avec la radicalité de  »Passover » et  »Direction to See a Ghost ». Toujours armé de quelques fulgurances (l’introduction éponyme,  »I Hear Colors (Chromaesthesia) », la conclusion  »Black Isn’t Black »), le quatuor démontre qu’il n’a pas son pareil pour composer ses hymnes psychotiques. Malheureusement, le reste est loin d’être au même niveau. L’opus regorge en effet de titres taillés dans un moule beaucoup trop propret pour les Black Angels. À trop vouloir écrire des tubes, ces derniers plongent dans le superficiel, à l’opposé de ce qu’ils s’étaient acharnés à établir ces dix dernières années.

S’il n’est fondamentalement pas mauvais – qui peut en effet se targuer de pouvoir faire mieux hormis les Warlocks ou… Roky Erickson –  »Indigo Meadow » est au Black Angels ce que  »Circles » est à Moon Duo: un album vite digéré qui ne devrait pas rester au moment de faire le bilan. On attendait un vrai BBQ, on se voit servir un Taco Bell. Les traditions se perdent, même à Austin.

itunes2

En écoute

En écoute intégrale

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire