The Black Angels – ‘Clear Lake Forest’

EP / Blue Horizon / 22.07.2014
Rock psyché

1968. Une route perdue dans le désert californien. La Ford Mustang roule à vive allure au son des meilleurs morceaux du moment crachés à pleins tubes par l’autoradio. Le DJ de KSAN FM annonce alors ‘Sunday Evening’, le nouveau hit des Black Angels. Une petite pépite de rock psyché avec son lot de guitares fuzz et de tambourin dans le plus pur style Jefferson Airplane ou 13th Floor Elevators. La voix pleine de réverbe d’Alex Maas se perd dans l’immensité poussiéreuse asséchée par un soleil de plomb… Retour soudain à la réalité. Nous somme bien en 2014, et le nouvel EP des Black Angels vient de sortir. A l’origine uniquement disponible lors du Disquaire Day, voilà donc que ‘Clear Lake Forest’ atterrit dans les bacs pour notre plus grand plaisir. Amorcé avec ‘Indigo Meadow’ paru l’année dernière, le virage plus pop et léger se confirme sur cet EP de sept titres, destiné à transformer votre été en ‘Summer of Love’ californien. On est loin des rythmes répétitifs et binaires quasi stoner que l’on pouvait trouver notamment sur l’excellent ‘Directions To See A Ghost’ (2008). Place ici à des hymnes psychés, aériens et aérés; certaines guitares se font plus claires, l’orgue est dansant à souhait (‘The Flop’) et la basse est moins oppressante qu’elle a pu l’être par le passé. Si le résultat est évidemment un hommage appuyé aux meilleurs représentants du psychédélisme des années 60 que les Texans connaissent par cœur – ils ont déjà accompagné sur scène Roky Erickson, le légendaire leader de 13th Floor Elevators – certains passages prouvent que les Black Angels ont prêté une oreille attentive à ce que la britpop a produit de mieux au milieu des années 90 (la voix lancinante de Maas évoque parfois celles de Liam Gallagher ou Richard Ashcroft). Les influences sont d’ailleurs tellement multiples que sur ‘The Executioner’ et ‘Linda’s Gone’, c’est cette fois le Velvet Underground qui semble convié à la fête. ‘Clear Lake Forest’, c’est la bande-son de votre été, légère comme les harmonies des Beach Boys, vivifiante comme un voyage au cœur de Yosemite Park.

‘Sunday Evening’, ‘Diamond Eyes’, ‘The Flop’, ‘The Executioner’

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire