The Bad Plus – « Prog »

Prog[Album]
08/05/2007
(Do The Math/Universal Jazz)

Soyons honnête, si on s’est intéressé en premier lieu à The Bad Plus il y a quelques années, c’est surtout parce qu’un groupe de jazz qui osait reprendre Nirvana, Blondie, The Pixies, Aphex Twin, Abba, Police ou Black Sabbath nous intriguait sérieusement

Alors, forcément, à chaque sortie de ce trio du Midwest, on se demande qui va être leur prochaine victime… Pour « Prog », leur quatrième album, quatre nouvelles covers sont au menu: « Everybody Wants To Rule The World » de Tears For Fears, « Life On Mars » de David Bowie (sublime!), « Tom Sawyer » de Rush et « The Guy’s In Love With You » de Burt Bacharach

Pourtant, au même titre qu’un Brad Mehldau (connu notamment des amateurs de pop pour de jolies relectures de Radiohead), il serait injuste de limiter The Bad Plus à cette simple attraction de foire, toute inspirée qu’elle soit. Car le trio excelle tout autant dans la composition que dans ses réappropriations de classiques. Les six pièces originales de ce « Prog » parviennent souvent à allier groove, puissance et virtuosité (« Thriftstore Jewelry », « The World Is The Same »…). Et si son line-up est on ne peut plus classique (Reid Anderson à la contrebasse, Ethan Iverson au piano et l’impressionnant David King à la batterie, par ailleurs aussi cogneur des Happy Apple), The Bad Plus joue tendu comme un groupe de hardcore (cf. l’urgence de « 1980 World Champion » ou de « Physical Cities »)

Il faudrait aussi souligner que le son de ce nouvel album est sec et direct, justement parce que la batterie tape comme dans un groupe de rock. Pas très étonnant quand on retrouve le nom de Tony Platt derrière les manettes… Ce producteur anglais à l’ancienne connaît la chanson. Vous avez forcément dans votre collection un disque où il a fourré ses oreilles (le « Back In Black » d’AC/DC pour n’en citer qu’un, ou beaucoup d’autres de Bob Marley à Motorhead, en passant par The Rolling Stones, Led Zeppelin, Iron Maiden ou Toots & The Maytals…). Ce qu’on appelle un pedigree, quoi

Si vous n’y connaissez rien en jazz et que le simple mot vous effraie, The Bad Plus ne demande qu’à vous servir de guide. Mais méfiez-vous, la visite risque de durer plus longtemps que vous ne le pensiez…

Achetez sur :

  • Achat sur Fnac
  • Achat sur ITunes
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire