The Anniversary – « Devil On Our Side »

Devil On Our Side[Album]
01/07/2008
(Vagrant/Import)

Si on refait le décor de la scène émo pop des années 90, The Anniversary était un des premiers groupes à conjuguer avec efficacité la forte présence du synthétiseur et la mixité du chant. Pas pour rien d’ailleurs que le combo, à l’instar des Get Up Kids et Saves The Day, défendait haut et fort les couleurs Vagrant alors que le label était, à l’époque, une des forces majeures du genre. Paradoxalement, et à l’image de son impact, le quintet n’aura eu besoin que d’une poignée de splits, et de deux albums pour y parvenir. C’est d’ailleurs en pleine préparation du troisième opus, imprévisible étant donné la tournure qu’annonçait déjà « Your Majesty« , que le groupe décida de mettre la clé sous la porte

Il fallait donc quelques éléments de réponse. Plus de quatre ans sont passés, et The Anniversary vient se rappeler à notre bon souvenir avec cette double compilation alignant inédits, b-sides, et titres rares, doublant par la même occasion son entière discographie. Une belle prouesse que les fans nostalgiques sauront saisir au bond, d’autant qu’on y retrouve progressivement – car chronologiquement – tout ce qui a toujours fait la personnalité du groupe. Ainsi, seuls « Fletcher Durbin » et « The Heart Is a Lonely Hunter » méritaient vraiment d’être couchés sur la première moitié de ce « Devil On Our Side », le reste se révélant un poil anarchique et truffé de trop d’imperfections. La seconde moitié montre par contre un tout autre visage, beaucoup plus abouti et soigné, laissant derrière lui quelques pépites émo pop comme peut encore l’être « To Never Die Young », et d’autres morceaux dévoilant un certain goût du risque, voire peut être la voie plus classique que The Anniversary aurait pu prendre s’il avait continué d’exister (« O’Lady Butterfly », « Let It Slip », le dubisant « Kali », le folk de « I Know What’s Best » et « Lover »)

Pour autant, difficile de conseiller ce disque à quiconque n’ayant jamais suivi les pérégrinations de The Anniversary tant le groupe vide ici définitivement ses derniers fonds de tiroirs, essentiellement à l’attention de ses fans les plus endurcis. Ceux là pourront donc afficher la fierté de n’avoir rien manqué, les autres s’en moqueront éperdument, sans qu’on puisse leur en vouloir un seul instant

Ecoutez un extrait ici.

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire