The Adjusters – « Otis Redding Will Save America »

Otis Redding Will Save America[Album]
12/05/2003
(Grover/Trispichord)

The Adjusters sont sûrement l’un des groupes ska américains à être le plus dans la cible des détracteurs tant leur musique bouscule les bases de chacune des influences abordées. Formés en 1995 à l’Université de Chicago, ils ne cessent depuis de narguer autant la scène musicale que la classe politique puisqu’ils n’hésitent jamais à mettre en avant leur idéologie sociale. Mais ce qui frappe le plus concernant le groupe, c’est bien ce métissage musical obnubilé par le groove, qu’il s’agisse de soul, de ska, de funk, de dub ou tout ce qui peut provenir de la culture black et qui fasse valser les guibolles..

« Otis Redding Will Save America » ne déroge pas à la règle et promet son lot de surprises à chaque début de titre. Alors que l’opus commence sagement avec un ska assez conventionnel (« WTK Ska »), The Adjusters prouvent ensuite toute leur ouverture musicale. En effet, « Gun » commence par un exercice de scratch pour poursuivre dans une lignée soul/breakbeat plutôt accrocheuse grâce notamment à la dualité du chant (d’ailleurs fracassante tout au long de cet opus). L’inévitable Dr Ring Ding se paye une nouvelle petite récré puisqu’il arrose « Can’t See The Light » de sa patte dancehall. Stevie Wonder est ensuite revisité sur un « Master Blaster » version reggae, « If You » prend un penchant breakbeat/hip hop, « Mumia In Tibet » préfère un ska survitaminé, « Monkey Hate Reggae » un reggae/soul chaleureux, « Boomstick » un dub/electro de son temps..

Bien malin celui qui parviendra à apposer une étiquette adéquate sur la musique des Adjusters. Puisque celle ci ne s’impose définitivement pas, apprécions plutôt leur musique variée n’hésitant jamais à donner naissance à quelque chose de novateur. The Adjusters pulvérisent les barrières musicales et nous font presque rêver à un projet réunissant Wilson Pickett, Dr Dre, Isaac Hayes, et les Skatalites..

Ecoutez un extrait sur le site du groupe

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire