The 2 Bears – « Be Strong »

bear180Album
(Southern Fried)
30/01/2012
House

Si les ours s’appâtent avec du miel, il est moins évident de se dire qu’eux peuvent vous attirer dans leurs griffes avec de la house à l’ancienne. Entre son boulot de production pour Dels, son projet solo, ses nombreux remixes et son groupe de toujours Hot Chip, Joe Goddard a finalement trouvé quelques minutes à consacrer à son collègue Raphael Rundell pour donner naissance à ce premier album de The 2 Bears.

Finement influencé par la house vocale du début des années 90 (on entend passer là les spectres de Todd Terry, Robert Owens ou DJ Sneak, en particulier sur le morceau titre « Be Strong »), les deux s’offrent ici un revival totalement gratuit, un moyen simple de rappeler le côté positif et tout l’amour que véhiculait le genre à ses débuts. Rien de bien nouveau donc, seulement un disque honnête, rétro et mélancolique qui utilise l’humour et le dancefloor comme vecteurs de diffusion.

A coups de deep techno midtempo, derrière ses réminiscences reggae et son xylophone chaleureux, « The Bird & The Bees » cherche d’entrée à s’attirer nos faveurs et ne demande qu’à devenir la bande-son d’un printemps imminent. Le plus souvent chantée, la house de Goddard et Rundell se veut 100% dansante et fédératrice, deux concepts bien représentés par « Bear Hug » ou le joyeux « Work » et ses claviers d’époque. « Take a Look Around », ou comment se sentir bien en club sans gober des pilules, en laissant la musique prendre le contrôle: voici le type de message implicite envoyé par nos deux ours qui ne cherchent finalement qu’à donner de l’affection, rien de plus.

On préfère Goddard lorsqu’il bûche sur des instrus bien grasses à la solde de Dels, mais tout le monde a le droit de s’offrir une récréation, y compris pour faire dans la caricature, comme le rappellent « Time in Mind », comptine pour boy-scouts à réciter dans une cabane au fond des bois, « Get Together » qui mélange bizarrement ragga et électropop tubesque, ou « Ghosts & Zombies », éloge d’une dance plus old school que jamais! Un simple coup d’œil sur la pochette suffit à comprendre où ils veulent en venir: « Love is lovely, War is ugly« . Alors jetez les armes et embrassez vous en écoutant « Be Strong », ok?

itunes38

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire