Tepr – « The Deadly Master Of Rappers From Hell »

The Deadly Master Of Rappers From Hell[Album]
16/04/2003
(Idwet/La Baleine)

Si le nom de Tanguy Destable, alias Tepr, ne vous dit rien, peut être devriez vous vous pencher un peu plus sur Abstrackt Keal Agram. Car l’homme en est une moitié. En parallèle à la carrière en pleine croissance de son projet principal, Tepr illustre sa créativité sans borne avec ce premier album solo qui nous fait découvrir son véritable visage artistique

Enregistré durant plus de six mois avec comme simples outils son piano, sa guitare et son ordinateur, « The Deadly Master Of Rappers From Hell » ne comporte que sept titres mais parvient sans mal à nous rallier à sa cause. Certes, AKA n’est pas loin mais ce premier album solo emprunte une voie plus pointue, ou l’electronica et le post rock sortent du banc pour afficher leurs places de titulaires. Le mariage de ces influences, toujours accompagnées de l’inévitable marque abstract hip hop, s’avère ici intéressant et un assez original pour ne pas donner à cet opus une couleur « passe temps » qui aurait pu jouer en sa défaveur. Tepr réussit également à ne pas ressembler à un petit frère d’Abstrackt Keal Agram (dont on retrouve seulement quelques sonorités et parfois un peu la même touche mélodique) grâce à une approche rythmique beaucoup plus décousue et des ambiances plus sombres

Pari réussi. Tepr séduira sans problème les adeptes de labels tels que Gooom et plus généralement les accrocs de compositions un tantinet difficiles d’accès. Cependant, ce premier long format ne transpire pas l’élitisme, ne fait qu’illustrer une approche musicale personnelle qui mérite d’être saluée même si on ressent encore une certaine jeunesse sûrement due à une vision monoculaire. On attend impatiemment la suite..

Ecoutez un extrait sur le site Idwet.

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire