Tepr – « Côte Ouest »

Côte Ouest[Album]
19/10/2005
(Idwet/La Baleine)

« 29 Til I Die Ep », maxi sorti à la fin de l’été, annonçait clairement la couleur: ceux qui connaissaient Tepr par le biais d’Abstrackt Keal Agram ou de son premier album solo risquent d’être légèrement déboussolés par « Côte Ouest », un deuxième opus solo ouvertement autant influencé par Giorgio Moroder, Ludacris, et Feadz que… Gwen Stefani, Kim Wilde et Tears For Fears! Fini l’ambient electronica et ses bleeps, clicks et glitches. Et pas question évidemment de marcher sur les pompes d’AKA, son principal projet. Alors Tepr a foncé, semble s’être décomplexé, lâché, avec une envie furieuse de faire brûler le dancefloor, de donner un côté fun à ce mélange à la mode de techno et de hip hop. Pas étonnant donc qu’un TTC (Cuizinier) se soit greffé au projet (« Chantez! »), comme si la présence d’un des parisiens était indispensable pour gagner en crédibilité. Cela reste à prouver. Peu importe, Tepr propose là un album sans véritable faille, un opus couillu, aussi ringard qu’actuel, mais qui parait encore bien fragile (« Thunderdome », « My Friend Guo Ran ») en comparaison à ses collègues du genre ayant déjà fait leurs preuves. Pourtant, quelques titres comme « Ambition As a Hellridah », « Muchas Tetas Pocos Sexos », « Frankie Hill », ou « 8Bits Love » laissent penser que Tepr est sur la bonne voie pour s’imposer au sein de cette petite famille de producteurs français en vogue. Si on pensait que le breton allait plutôt creuser sa propre personnalité musicale plutôt que s’acoquiner à la « hype » du moment, « Côte Ouest », même si presque putassier, n’est clairement pas un album à sous estimer ou prendre de haut tant il ne manque pas d’efficacité. A suivre…

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire