Telefon Tel Aviv – « Map Of What Is Effortless »

Map Of What Is Effortless[Album]
27/01/2004
(Hefty/Chronowax)

Formé en 1999 et composé des deux bidouilleurs que sont Charles Cooper et Joshua Eustis, Telefon Tel Aviv n’aura pas mis de temps à s’imposer parmi les plus fiables références en matière de musique électronique, notamment grâce à un « Fahrenheit Fair Enough » plutôt aride. Le duo remet donc le couvert cette année avec ce « Map Of What Is Effortless » qui ne manque pas de séduire son auditoire. En douceur, puisqu’il démarre sur deux morceaux planants, donnant priorité à l’ambiance plutôt qu’à la rythmique ici minimale, dont un marqué par la participation de Damon Aaron (« I Lied »). C’est seulement sur « My Week Beats Your Year » que les choses s’emballent un peu. Comme pour mieux revêtir ensuite son manteau noir (« Bubble And Spike » feat Lindsay Anderson de l’Altra). Puisque la musique de Telefon Tel Aviv tombe dans le presque soporifique mais génial electro ambiant, cinématographique du fait de l’apparition des cordes du Loyola University Chamber Orchestra (« Map Of What Is Effortless »), et étonnement dans la soul du troisième millénaire. Chose à laquelle participe incontestablement Damon Aaron (« Nothing Is Worse Losing That »). La suite n’est que bonheur, jouissive comme une berceuse pour adulte. Le temps de neuf morceaux et Telefon Tel Aviv prouve toutes les possibilités et les mariages que peut offrir la musique électronique. Belles instrumentations, interventions chantées plus qu’adéquates, on a bien là la démonstration d’une musique mature et qui n’a certainement pas fini de nous tirer quelques frissons. La musique a encore quelques réserves de beauté surprenante et rassurante.

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire