Ted Leo & The Pharmacists – « The Brutalist Bricks »

ted180Album
(Matador)
09/03/2010
Power pop

Peu d’artistes parviennent, comme Ted Leo, à trouver l’originalité sans jamais véritablement la chercher. « Living With The Living« , sorti en 2007 chez le quasi défunt Touch & Go, prouvait déjà brillamment à quel point l’énorme expérience d’un songwritter pouvait à elle seule se montrer d’une redoutable efficacité. C’est certain, ce mec qui baroude sur la scène rock depuis plusieurs décennies maintenant connait tous les filons pour embarquer son auditoire, en tirant le plus naturellement possible des ficelles grosses comme des cordes. Non, Ted Leo & The Pharmacists ne s’est pas donné comme but de dépayser. Comme les meilleurs passés avant lui, le bonhomme déroule avec une facilité insolente une douzaine de titres qui finissent toujours par s’incruster dans nos têtes tant ils transpirent l’évidence (« The Mighty Sparrow », « Woke Up Near Chelsea »). Pourtant, à l’entendre encore évoluer en marge du formatage actuel, on ne peut pas non plus parler de tubes en ce qui concerne ce « The Brutalist Bricks », bien que celui-ci bénéficie d’une réelle immédiateté et de mélodies définitivement affutées (« One Polaroid Day », « Bartolomeo And The Buzzing Of Bees »). C’est tout le paradoxe de cet éternel adolescent qui séduit depuis longtemps maintenant les admirateurs d’un rock gagnant ainsi son intemporalité. Ainsi, le vénéneux « Bottled In Cork » ou les redoutables « Even Heroes Have To Die » et « Ativan Eyes » auraient littéralement secoué le public des années 90, comme il secouera certainement celui d’aujourd’hui et de demain. A la différence près que les mélomanes rockeurs d’il y a quinze ans auraient peut être plus facilement pardonné quelques lourdeurs dues à des influences vieillissantes. Un « détail » à cependant mesurer avec précaution à la simple vue de la discographie de Ted Leo.

En écoute

Disponible sur
itunes21

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire