Team Ghost – ‘Team Ghost’

Team Ghost – ‘Team Ghost’

Album / Autoproduit / 02.12.2016
Coldgaze

Un comble. A voir le succès très relatif rencontré par ‘Rituals‘, convaincant premier album sorti en 2013, tout porte à croire que Team Ghost n’a (malheureusement) pas trop mal choisi son nom. En ce qui concerne la France surtout, car il semble que les mélomanes étrangers soient moins passés au travers, reconnaissant un peu plus à sa juste valeur le talent du combo parisien emmené par Nicolas Fromageau, compère d’Anthony Gonzales aux débuts de M83. En douze titres à l’époque, le groupe déclinait une pop dark aux arrangements électro, amenant à qualifier sa musique de ‘coldgaze’.

Trois ans plus tard, pas de changement fondamental, seulement une amélioration globale (peut-on encore parler de ‘maturité’ ?) soulignant ce sur quoi Team Ghost repose désormais son registre, comme ses ambitions. Plus évidentes encore que celles affichées par le précédent disque, elles affirment plus que jamais les parisiens parmi les potentiels gros exportateurs d’une musique plus ‘made in France’ que véritablement française. Mais dès lors qu’on cite Kavinsky, Phoenix et une poignée de survivants de la French Touch 2.0 au moment d’aborder quelques probables similitudes en termes d’atmosphère, Team Ghost sort les muscles et les dissonances pour s’en détacher, être enfin considéré, sans pour autant se décrédibiliser ni vendre son âme au public des stades dans lesquels il n’est pourtant plus qu’à deux pas.

L’entame ‘The Riser’ en dit déjà beaucoup. ‘We are free at last‘ affirme une voix pleine d’effets, comme pour annoncer un groupe désormais totalement libre et décomplexé, dont l’identité musicale réside désormais dans la confrontation de synthés denses, parfois lumineux, de dissonances électriques, et d’atmosphères des plus sombres. Au milieu de ce triangle d’or, Team Ghost trouve indéniablement son confort, déploie sa force (‘We Are War’) avec la même aisance qu’il peut se montrer ambient (‘Tales of Tomorrow’, ‘Celebrity’), sans oublier de dérouler des mélodies qui ne quittent plus l’esprit (‘This Elegy’, ‘The Sleeper’). La tête dans les étoiles et les pieds sur terre, Team Ghost offre ainsi dix allers retours en apesanteur qui finissent de rendre ces foutues frontières insignifiantes pour lui.

aecouterenpriorite

‘The Riser’, ‘This Elegy’, ‘We Are War’, ‘The Sleeper’


Tags:
No Comments

Post A Comment