Tall Ships – « Everything Touching »

tall180Album
(Blood & Biscuits)
08/10/2012
Math pop

Qui a dit que les Anglais faisaient du gras, bien assis sur un héritage pop capable de faire bouffer encore une dizaine de générations de musiciens? Bordés d’eau, les rockeurs britanniques n’ont apparemment pas besoin de sortir les rames pour venir concurrencer leurs homologues étrangers, et chambouler leur sacro-saint patrimoine musical. S’il lui fallait un nouvel ambassadeur, Tall Ships en est un plutôt solide. Avec cette manie de mêler complexité, beauté et intelligence qui n’est pas sans rappeler Foals, Battles, et Gallops, le groupe signe logiquement un premier album, histoire d’entériner pour de bon tout ce qu’il avait progressivement dévoilé à grands renforts de singles et Eps durant les vingt mois passés. « Everything Touching » n’y va d’ailleurs pas de main morte: au delà de susciter la curiosité en puisant généreusement dans des influences math rock, pop et post rock, le combo de Brighton affiche également une impressionnante constance tout au long d’un disque qui s’applique à faire rimer originalité, diversité, et accessibilité. Et pour cause, qu’il soit rythmique (« Best Ever »), mélodique (« Books »), qu’il se love dans des arrangements bien pensés (« Oscar ») ou dans un chant très imprégné par Morrissey (« Gallop »), le charme agit à chaque titre (exception faite du précieux « Ode To Ancestors »), contribuant à faire passer ces trois quarts d’heures à la vitesse de la lumière. Dignement défendu par plusieurs morceaux de très haute facture tant il conjugue à la perfection les multiples atouts du groupe (« T=0 », « Phosphoresence »), « Everything Touching » est de ces albums qu’on ne voit pas venir mais qui laissent dans les esprits de sérieuses traces de leur passage.

itunes13

En écoute intégrale

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire