Taking Back Sunday – « Notes From The Past »

Notes From The Past[Album]
30/10/2007
(Victory/Pias)

Le label Victory ne serait-il pas en train de gratter les fonds de tiroir pour renflouer les caisses et ramener à lui un public qui s’est effrité au même rythme que le catalogue s’est délesté de ses locomotives. Car, ces derniers mois, il semble faire appel à la reconnaissance de ceux qu’il aura poussé sous les feux des médias. En effet, Atreyu y a proposé un best of quelque peu prématuré, Thursday vient d’y sortir son « Kill The House Lights » regroupant un DVD et quelques titres rares, et Taking Back Sunday lui emboîte le pas avec une compilation des meilleurs morceaux composés pendant son ère indépendante, avant même qu’il ne rejoigne une major. Seulement, ça fait déjà un bail et si l’idée est plutôt bonne (notamment en raison d’albums assez inégaux), elle l’aurait été encore plus si le choix n’avait finalement pas été aussi restreint. Car, hormis le « Tell All Your Friends » qui servit de déclic au groupe, pas grand-chose de bon à se mettre sous la dent si ce n’est ces deux b-sides ajoutées ici (le bordélique « The Ballad Of Sal Villanueva » et la ballade insipide « Your Own Disaster 04 ») pour faire oublier à l’acquéreur de cette galette qu’il n’est autre qu’une bonne vache à lait. « Notes From The Past » n’est donc qu’une banale occasion de se remettre entre les oreilles la très bonne complémentarité des chants de Taking Back Sunday à son début de carrière (« You Know How I Do », « You’re So Last Summer », « Ghost Man On Third », l’incontournable « Cute Without The E ») puisque les changements de line up auront, par la suite, considérablement effrité les forces du combo, comme l’attestent les extraits de « Where You Want To Be » (« A Decade Under The Influence », « Bonus Mosh PtII », « This Photograph Is Proof », « Number Five With a Bullet », « One Eighty By Summer » et « Slowdance On The Inside »). « Notes From The Past » n’aura donc de l’intérêt que pour les mioches qui se seront réveillés après la bataille. Pour les autres, il est tellement pauvre, et sent tellement le coup monté, qu’il en devient totalement détestable

Ecoutez un extrait ici

Achetez sur :

  • Achat sur Fnac
  • Achat sur Amazon
  • Achat sur ITunes
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire