Surkin – « USA »

surkin180Album
(Marble)
07/11/2011

Ah! Il a fallu l’attendre ce premier album! ….. A vrai dire, on n’y croyait plus. Quatre ans qu’on se dit entre potes « Alors il sort quand le premier Surkin? » pendant que le pote en question répond « Ben, il le prépare là non?« . Beaucoup d’espoir, beaucoup de doute, puis viens le moment où l’on s’interroge sur ses véritables intentions. Mais, comme disent les enfants, c’est celui qui dit qui est.

On entend déjà les réactionnaires se moquer au fond de la cour, l’assurance du garçon sera-t-elle toujours aussi bonne sur long format? Rassurez-vous, en aucun cas, le fan n’aura l’impression de perdre ses repères. Au contraire, il ne faut pas longtemps, quelques secondes de « USA », pour comprendre que cet album fait la nique à ceux qui vouent un culte à la nouveauté au point d’en devenir amnésique. Comme s’il cherchait à conceptualiser une œuvre en construction, Benoit Heitz bâtit une architecture aux airs de soft-dance, époque nineties, où les tourbillons de piano et les tonalités électroniques font aujourd’hui figure de référence. Le tout parsemant le corps jusqu’à épuisement. Sans doute est-ce sa manière de nous faire comprendre qu’il y a plus encore à entendre dans ces cinquante minutes d’ivresse rythmique que ne le perçoit l’oreille.

Créatif et réactif, rarement un premier album nous a paru aussi judicieux. On y découvre un jeune homme impressionnant aux manettes d’un album tendu et physique. Des titres qui respirent l’intelligence d’un tube (« White Knight Two » et « Ultra Light ») à l’écriture jouissive de productions ingénieuses (« Silver Island » et « Rock It »), Surkin fait le boulot. Et il le fait bien. Le patronyme USA prend alors tout son sens tant le gamin semble être déjà dans un monde où tout paraît plus grand.

Avec ce premier album solo, Surkin met en avant son talent, jusqu’ici confiné dans des sorties d’E.P, et impose à la fois son nom et son style dans les bacs. Les projecteurs étaient prêts, heureusement, Surkin n’a pas raté son entrée.

En écoute

« Ultra Light »

Disponible sur
itunes32

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire