Sunflowers – ‘Castle Spell’

Sunflowers – ‘Castle Spell’

Album / Only Lovers / 09.02.2018
Garage psyché


Castle Spell est le deuxième album de Sunflowers, duo portugais enthousiasmant dont le son garage psyché est pétri d’autant de références que de surprises. Première signature du jeune label angevin Only Lovers, le groupe partage avec King Gizzard la curiosité, l’envie de surprendre, de ne pas se laisser enfermer dans un son ou dans un format, ainsi qu’une cadence de production hors du commun.

Fort d’une solide culture indé, on sent dans la plupart des morceaux de Sunflowers les influences de glorieuses références. Introduisant l’album, Siren et Castel Spell rappellent le groove survitaminé des B52’s. La voix du chanteur en est bluffante. Elle évoque aussi parfois celle de John Dwyer, d’ailleurs Sleepy Sun est un titre qui pourrait facilement trouver sa place dans la production de Thee Oh Sees. Monomania reprend quant à lui la répétition du motif cher à Moon Duo

Tant d’affiliation serait pourtant résumer le groupe à peu de choses. Car Castle Spell est avant tout un album très bien monté, qui fait parfaitement alterner les riffs abrasifs et rythmes destructeurs avec des plages psyché envoûtantes (We Have Always Lived in the Palace). L’atmosphère y est aussi très cinématographique (Surfin’ With the Phantom aurait sa place au générique d’un Tarantino), avec un goût prononcé pour les grands espaces, la poussière, et les couchers de soleil sur la mer… Un peu comme si la meute d’Easy Rider investissait une plage de Californie un jour de tempête.

VIDEO
ECOUTE INTEGRALE

A ECOUTER EN PRIORITE
Siren, Castle Spell, Sleepy Sun, Monomania


No Comments

Post A Comment

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

If you agree to these terms, please click here.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.