Sultan Bathery – ‘Sultan Bathery’

Album / Slovenly / 10.03.2014
Garage rock psyché

Quelques mois seulement après que His Electro Blue Voice remette l’Italie sur la carte du rock, c’est au tour de leurs compatriotes de Sultan Bathery d’enfoncer le clou. Dans un autre genre, le trio mitraille un garage rock coloré et halluciné, qui devrait sans aucun doute parler aux fans des Black Lips, de White Fence, ou de Thee Oh Sees. En effet, pour le moins spontané, dégoulinant de fuzz et de reverb, plus pop que les références suscitées, le combo fait fi des efforts de production pour préférer déborder d’une énergie parfois punk (‘Good To Me’), aligner les riffs psyché (‘Purple Moon’, ‘On The Run’), et soigner des mélodies transformant certaines de ses intentions en véritables tubes (‘Satellite’, ‘Mirror’, ‘Dead Leaves’). Et, cerise sur le gâteau, Sultan Bathery a pour lui une attitude qui s’entend dans sa musique, sans jamais tirer vers la caricature. Celle là sied totalement à sa furie électrique, comme à la nonchalance qu’il découvre quand il lève le pied (le final ‘So Blue’ rappelant l’ambiance chère à The Growlers). Après avoir ramené son nom de la pire ville indienne qu’il ait pu visiter, quoi de plus logique que Sultan Bathery livre au rock un très bon opium. A consommer sans modération celui là.

‘Satellite’, ‘Mirror’, ‘Dead Leaves’, ‘Where The Lights Are’

À lire ou écouter également:

, , ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire