Suicide Machines – « A Match And Some Gasoline »

A Match And Some Gasoline[Album]
01/07/2003
(Side One Dummy/Chronowax)

De retour sur Side One Dummy après quelques déboires chez leur major, les Suicide Machines reviennent avec leur habituelle recette mélangeant punk/hardcore et ska. Après être passé par des sentiers plus pop, le groupe de Détroit revient donc à ses premiers amours même si, avouons le, l’effet de nouveauté ne joue plus trop en leur faveur..

En effet, Suicide Machines pourra se vanter d’être arrivé au bon moment sous les feux de l’actualité alors que la vague punk mélodique commençait à sévir dans le monde entier et que la seconde vague ska punk pointait doucement le bout du nez. Alors que d’autres se sont adaptés à l’évolution de la scène, eux sont restés fidèles à leur musique. Plutôt admirabe comme démarche, sauf que les deux genres abordés ne font plus vraiment fureur, du moins en Europe. Si ce « A Match And Some Gasoline » n’a rien d’un mauvais album, il risque fort de passer inaperçu du fait de son manque cruel de nouveauté. Pour avoir la dent un peu plus dure, on pourrait même aller jusqu’à dire que, s’il était sorti il y a trois ou quatre ans, on y aurait vu que du feu. Bref, passons sur ce choix qui n’engage que le groupe et arrêtons nous plutôt sur les quelques bons titres de cet opus, en l’occurrence les plus hargneux (« Keep It A Crime », « Your Silence », « The Change », les très bons « One More Time » et « Politics Of Humanity ») parfois proches d’un Rancid. Les titres ska, récurrents, sont, en ce qui nous concerne, plutôt indigestes car un peu has been

Si les Suicide Machines restent un des groupes majeurs de la scène punk, il nous faut bien avouer que ce nouvel album ne répond pas vraiment à nos attentes. Alors qu’on aurait aimé y entendre une certaine évolution, « A Match And Some Gasoline » semble pousser le combo à faire du surplace. Dommage, beaucoup d’espoirs en vain..

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire