Subtle – « Wishingbone »

Wishingbone[Album]
31/05/2006
(Lex/Differ Ant)

Quelques maxis obscurs puisqu’à la distribution aléatoire, et « A New White », premier album sorti en 2004, auront suffi à Subtle pour s’imposer dans le paysage musical, d’abord grâce à une approche difficilement étiquetable, ensuite grâce à son line up prestigieux composé, entre autres, de Jel, Dose One et Dax Pierson. Mais l’accident d’autocar survenu l’an passé en tournée, n’aura notamment pas épargné ce dernier, au point même de condamner à moyen terme l’évolution de ce « super groupe ». « Wishingbone » arrive donc à point nommé, presque à l’heure où un nouvel opus aurait pu voir le jour, et vient compléter le premier long format de ses collaborations, remixes et une pincée de nouveaux titres, tous compilés ici. Deux supports étaient nécessaires pour enfoncer un peu plus le clou quant à l’univers de Subtle. Le CD, d’abord, s’ouvre sur l’inédit « Swanmeat » avec cette déferlante de rythme, quelques sonorités venues d’ailleurs, un brin de mélodies, et le haut débit de Dose One: un mariage d’éléments très personnel, poussant l’originalité au maximum avec la méthode Anticon comme point de départ, que l’on retrouve plus affirmé et légèrement plus « free » sur « By Hook ». Côté remixes, ces gentils dingues californiens s’attaquent au « Farewell Ride » de Beck déjà bien torturé à l’origine, et le plonge dans leur univers pour en ressortir une version plus calme et plus épurée. Idem pour la revisite de Ms John Soda que Subtle rend planante par ses synthétiseurs et ce beat, d’abord suggéré puis progressivement marqué. Une seule fois les rôles s’inversent: lorsque Console s’attaque à « FKO » pour un remix clairement plus electro mais malheureusement bien trop plat pour être mémorable. Un bémol qui pourrait vite se faire oublier avec les collaborations plus (« The Long Vein Of The Law » feat Mike Patton, « Swansong Meat » feat Fog) ou moins (« I (Heart) LA II » feat Hrvatski) marquantes figurant à ce tracklisting. Sans compter sur le DVD, comprenant trois vidéos d’animation en noir et blanc signées SSSR, ayant valu à celui-ci le prix du meilleur clip aux British Animation Awards. Voilà donc un trou normand bien complet, histoire de patienter en vue d’un nouvel album annoncé pour la fin de l’année, déjà intitulé « For Hero, For Fool », qui risque encore de faire fi des conventions.

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire