Subtle – « Winter »

Winter[Maxi]
01/10/2002
(Autoproduit/Import)

Ce sombre projet comprenant Dose One en son sein, propose là son quatrième volet clôturant ainsi une année placée sous le signe de l’expérimentation

Si les précédents volumes de la série nous avaient particulièrement séduits par leur approche musicale originale et donc intéressante, j’aimerais franchement que l’on m’explique ce que la petite troupe a bien voulu proposer par le biais de ce « Winter ». En effet, ce maxi ne contient qu’un seul morceau d’un peu plus de 35 minutes dont le concept m’échappe totalement. On aurait pu s’attendre à un morceau évolutif alternant altitude et profondeur sauf qu’il s’agit en fait d’une remontée à la surface qui s’avère pour le moins laborieuse. A se demander si mes enceintes n’ont pas un problème. Deux notes de basses reviennent régulièrement pendant une bonne dizaine de minutes sur une nappe de synthé plus que discrète. Comprenez par là qu’il faut pousser le volume à un certain niveau pour qu’elle soit perceptible. Une voix fait alors son apparition pendant quelques secondes tandis que le fond sonore commence « doucement » à monter en intensité. Un semblant de beat arrive à l’approche du quart d’heure donnant une atmosphère apocalyptique à la composition, la basse se fait plus présente mais n’empêche pas le synthé de reprendre ses notes monotones et culottées. Tout cela se termine sans réelle cohérence sur quelques notes de guitares venues s’ajouter au reste

Subtle, même si on peut comprendre que ce maxi soit conceptuel, semble pousser le bouchon un peu trop loin. L’expérimentation paye lorsqu’elle a au moins le mérite de susciter l’intérêt de l’auditeur. Or ici, à aucun moment, celui-ci peut se raccrocher à quelque chose de concret. Je n’irai pas jusqu’à dire qu’il s’agit là d’une pure arnaque mais ce « Winter » n’a rien d’une production commercialisable

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire