Strike Anywhere – « Dead FM »

Dead FM[Album]
05/09/2006
(Fat Wreck Chords/Import)

Après avoir quitté Jade Tree, les cinq hommes de Richmond se retrouvent sur le label de Gras Mike de NOFX pour sortir leur troisième LP. Si la nouvelle avait pu en faire frémir certains, craignant que l’intégrité légendaire du groupe ne soit un peu compromise dans cette grosse machine qu’est Fat Wreck Chords, quelques secondes du disque suffiront à rassurer tout le monde

Le son est énorme, à nouveau produit par Brian Mc Ternan (Engine Down, Snapcase, Reach The Sky…), et les compos ne sacrifient rien sur l’autel du commerce. « Dead FM » revient même aux choses sérieuses après un « Exit English » très correct mais plus lent et plus émo que ce pour quoi le groupe était réputé auparavant. Ici, les morceaux ne dépassent que rarement les 2’30 », autant dire qu’on va direct à l’essentiel! Musicalement, Strike Anywhere se situe toujours, pour faire court, entre Avail et Good Riddance, comprenez par là que les choeurs fédérateurs du punk (« Speak To Our Empty Pockets », « Prisonners Echoes »…) s’accommodent tout à fait de la puissance de feu du hardcore (« Two Thousand Voices », « Iron Trees », « Allies »…), tout en restant mélodique et efficace (« Sedition », « House Arrest »…). Plus percutant que « Exit English » donc, ce « Dead FM » n’atteint cependant pas le niveau de leur excellentissime premier « Change Is A Sound ». Il ne lui manque pourtant pas grand-chose (la spontanéité des débuts? La fraîcheur de leur jeunesse? Un titre ou deux plus tubesques?). On reste sur du haut de gamme tout de même, ne nous méprenons pas. C’est juste qu’on aime chipoter avec les gens qu’on apprécie..

Les textes très engagés et finement écrits de Thomas voient toujours autant rouge (dans tous les sens du terme), et son chant est toujours aussi impressionnant, aussi à l’aise dans les parties braillées que les lignes chantées. C’est clairement un des points forts du groupe qui le hisse au-dessus de beaucoup de ses pairs

On peut imaginer que cette signature chez Fat va permettre à Strike Anywhere d’élargir considérablement son audience. Ce qui constitue toujours une bonne nouvelle lorsqu’il s’agit d’un groupe qui n’hésite pas à mener des actions concrètes en accord avec leurs lyrics (soutien actif à de multiples causes). A l’heure où le militantisme n’est souvent qu’un argument de vente bien relayé par les media (Manu qui?), on espère que le groupe de Richmond aidera à inverser la tendance en défendant son « Dead FM » sur les routes..

14 titres et 31’15 » leur auront donc suffi à zigouiller votre radio. Pourvu que le prochain Strike Anywhere s’appelle « Dead TV »!

En écoute

1. Prisoner Echoes     
2. Instinct     

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire