STØJ – ‘WOERLD’

STØJ – ‘WOERLD’

Ep / October Tone / 27.09.2017
Electro sensorielle


Quand il n’est pas à assurer les tumultes rythmiques de Quadrupède, c’est en homme debout que Joseph Smalley expose une autre facette de sa personnalité. Caché derrière une forêt de synthétiseurs, il devient STØJ, chef d’orchestre d’un monde qu’il organise au gré de ses humeurs. Avec ‘Woerld’, il s’affranchit des rythmes et des formats classiques de l’électro pour une ballade sensorielle en cinq mouvements. De rares et brèves mélodies viennent ponctuer cette quête sonore. Plutôt essayiste et bruitiste, STØJ préfère conduire ses machines dans une retenue teintée de finesse. Par paliers, il effleure les touches de ses claviers, accumule des nappes qu’il privilégie inquiétantes ou vaporeuses pour mieux nous recevoir dans son univers télépathique. Cette méthodologie chirurgicale se réitère à chaque titre, trouve son point culminant sur l’apaisé ‘Woods’, mais à aucun moment elle ne perd sens ou se confond dans l’ennui. Au contraire, elle conforte une démarche sincère qui se veut certes encore entre recherches et hésitations, mais qui possède déjà suffisamment de force pour aspirer l’audience vers le calme et la contemplation. Sans démesures, Joseph Smalley écrit avec ‘Woerld’ la première page d’un univers minimaliste et complexe dont on ne peut sortir indifférent. Bien que demandant une attention particulière, au risque d’en épuiser rapidement quelques uns, elle mérite cependant de s’y pencher avec intérêt tant son essence tend vers le beau.

VIDEO
ECOUTE INTEGRALE

A ECOUTER EN PRIORITE
‘An Introduction To All Things Collapsing Beneath Our Feet’, ‘Woods’


No Comments

Post A Comment

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

I agree to these terms.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.