Stephen Malkmus & The Jicks – ‘Wig Out At Jagbags’

Album / Domino / 07.01.2014
Indie rock

Alors que, en ce lendemain de fêtes, beaucoup en sont encore à s’occuper de revenir dans le droit chemin gastrique, Stephen Malkmus et ses Jicks démarrent l’année au taquet avec ‘Wig Out At Jagbags’, un nouvel opus dont il a confié la production à Remko Schouten, déjà responsable du son de la plupart des albums de Pavement. Au menu donc, une douzaine de compositions nées durant son séjour à Berlin qui, à l’exception de quelques timides sursauts (‘Chartjunk’, ’Scattegories’), dessinent une nouvelle salve particulièrement posée, mélancolique, néanmoins légère (‘J Smoov’ et ses souffles de cuivres). Car, jouer de douceurs n’empêche jamais Malkmus et ses sbires de baigner leur oeuvre de ce minimum syndical de bonne humeur permettant au disque de constamment garder le cap d’une écoute agréable et sans prise de tête. Ici, se prendre au sérieux est banni (‘Rumble At The Rainbo’), et s’en remettre au schéma classique des nineties n’est jamais source de complexe y compris quand on s’en va marcher sur les plates bandes des Pixies (‘Shibboleth’). Avec leurs belles mélodies et leur désinvolture attachante, ‘’The Janitor Revealed’, ‘Lariat’, ‘Houston Hades’ ou ‘Cinnamon And Lesbians’ en attestent et, devant leur réussite, confortent à jamais le Pavement dans ce savoir faire qui, à en croire le récent revival 90, continue de faire des émules. A l’entendre aussi épanoui à 47 ans, Malkmus n’est manifestement pas encore prêt d’harmoniser son indie rock traditionnel à ses tempes grisonnantes.

‘Lariat’, ‘Houston Hades’, ‘J Smoov’

À lire ou écouter également:

, ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire